Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La dream team de la pub

14/12/2006 - par François Kermoal

2006, année des transferts. Voici quelques repères pour vous aider lors du prochain mercato.

Gardiens de but

23. Nicolas Bordas (TBWA France). C'est le gardien du Temple, toujours prêt à quelques belles parades. Excellent jeu de tête, ce qui peut être utile dans les sorties. Avec lui, TBWA reste le creuset de la publicité française. On lui reconnaît un vrai talent pour former et pousser les jeunes... qui s'empressent d'aller voir ailleurs.

Defenseurs.

19. Natalie Rastoin (Ogilvy).

Bon stratège, solide, elle a montré cette année, comme conseil de Ségolène Royal, qu'elle ne craignait pas les gros gabarits. Les éléphants ne lui font pas peur.

5. Stéphane Xiberras (BETC).

Longtemps dans l'ombre de Rémi Babinet, il commence à se faire voir. Il sait gagner des trophées: il est derrière le film Canal+, Grand Prix Stratégies 2006 de la publicité. Un humour décapant et une vraie réflexion sur son métier de créatif.

5. Stéphane Xiberras (BETC).

Longtemps dans l'ombre de Rémi Babinet, il commence à se faire voir. Il sait gagner des trophées: il est derrière le film Canal+, Grand Prix Stratégies 2006 de la publicité. Un humour décapant et une vraie réflexion sur son métier de créatif.

15. Éric Bousquet (Business).

Sans fioritures, dur sur l'homme, mais avec un incontestable sens de l'humour. On n'oublie jamais ses bons mots, qu'il martèle comme des slogans. Son jeu simple lui permet souvent de prendre l'ascendant sur ses adversaires. Il a gagné son duel contre Christophe Lambert (Publicis) en finale sur Castorama.

2. Pascal Grégoire (La Chose).

Essaie de développer un jeu différent avec La Chose, non sans succès, mais avec encore des réglages à opérer pour vraiment marquer les esprits. Doit confirmer ses ambitions pour sortir La Chose de l'anonymat.

.Milieux

10. Bruno Walther (Draft FCB).

C'est le genre de joueur qui rend des (marketing) services. Avec lui, un «pure player» Internet accède pour la première fois à la présidence d'un groupe de communication. Idéal pour distribuer le jeu et n'oublier personne.

.Milieux

10. Bruno Walther (Draft FCB).

C'est le genre de joueur qui rend des (marketing) services. Avec lui, un «pure player» Internet accède pour la première fois à la présidence d'un groupe de communication. Idéal pour distribuer le jeu et n'oublier personne.

6. Christian Vince (V).

Capitaine de l'équipe. Costaud, expérimenté, exemplaire sur le terrain. Aujourd'hui bien entouré, c'est un créatif qui sait gagner des matchs. On l'appelle toujours pour tirer les penalties, qu'il a transformés cette année avec la régularité d'un métronome.

4. Valérie Hénaff (Publicis Conseil).

Un stratège qui possède une vision générale

du jeu et sait anticiper. Transférée de TBWA à Publicis Conseil,

elle doit maintenant apprendre à s'exprimer au sein d'une très grosse équipe.

4. Valérie Hénaff (Publicis Conseil).

Un stratège qui possède une vision générale

du jeu et sait anticiper. Transférée de TBWA à Publicis Conseil,

elle doit maintenant apprendre à s'exprimer au sein d'une très grosse équipe.

Attaquants

12. Erik Vervroegen (TBWA Paris).

Toujours fidèle au rendez-vous. Son souci du détail

et du beau jeu a encore permis à son agence d'être celle de l'année à l'international. Récemment, on l'a dit un peu las et partant pour la Premier League anglaise.

Attaquants

12. Erik Vervroegen (TBWA Paris).

Toujours fidèle au rendez-vous. Son souci du détail

et du beau jeu a encore permis à son agence d'être celle de l'année à l'international. Récemment, on l'a dit un peu las et partant pour la Premier League anglaise.

9. Laurent Habib (Euro RSCG C&O).

Le Just Fontaine de l'équipe. Il ne lâche jamais le morceau et sait transformer les occasions en buts qui valent de l'or. Cet attaquant de pointe a su électriser ses troupes pour gagner le budget EDF.

7. Fred&Farid (FFL). Jeu d'une grande créativité. Ils ont déjà joué dans tous les grands clubs étrangers et presque tout gagné. Ont échoué en finale du Mondial à Cannes, il y a quelques années. La profession leur reproche leur côté mercenaire et les dit trop «perso». Pour des attaquants, c'est souvent une qualité.

Envoyer par mail un article

La dream team de la pub

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies