Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Agences au pinacle

14/12/2006

Internet, corporate, design,marketing services...Stratégies a retenu pour chaque domaine de communicationune agence qui a marqué l'année

Corporate : Euro RSCG C&O la boulimique

2006 est l'année de tous les records pour Euro RSCG C&O. Orange, Natixis, Vinci, Alcatel Lucent, Sanofi Aventis, RATP et pour finir EDF... la filiale corporate d'Euro RSCG a engrangé quelque 20millions d'euros de marge brute en gains de budgets, soit deux fois plus qu'en 2005. Une santé insolente, qui non seulement place l'enseigne hors

de portée de ses concurrentes directes (à commencer par Publicis Consultants, dont la taille est deux fois moindre), mais en fait désormais une rivale crédible pour les plus grandes agences publicitaires du marché.

Avec un chiffre d'affaires de 89,3millions d'euros et quelque 420salariés, l'agence présidée par Laurent Habib (photo, en haut) et dirigée par Bernard Sananès offre une palette de services couvrant tous les métiers du corporate, des relations presse à la communication financière en passant par le lobbying mais aussi la publicité, son point fort par rapport aux autres acteurs du corporate. En témoignent les créations remarquées de l'agence, comme la dernière campagne TV de Vinci. Avec aujourd'hui 70créatifs placés sous la direction d'Olivier Mouliérac et Jérôme Galinha, cette stratégie d'intégration de la création a donc fait ses preuves. Sans pour autant vouloir s'aventurer sur le marché de la grande consommation (chasse gardée de BETC au sein du groupe Havas), Euro RSCG C&O compte bien, en revanche, devenir l'interlocuteur privilégié de toutes les marques de services et des entreprises ayant des problématiques de réseau. Avis à la concurrence... (Alain Delcayre)

Internet : Fullsix la mutante

Fullsix est la première agence interactive que les annonceurs citent spontanément. Ce résultat, tiré de l'étude Limelight parue cet automne, n'est pas le moindre des paradoxes pour une agence membre de la délégation Marketing services de l'AACC. Née de l'interactif, Fullsix (ex-Grey Interactive) a évolué en 2001 du marketing interactif vers le marketing relationnel multicanal. Internet restant son expertise de base, l'agence a gagné en 2006 la refonte du site Club Med sur dix marchés, la gestion des activités numériques de Coca-Cola Rouge, Light et Blak, ou encore la réalisation du site corporate de Redcats (PPR) et la refonte de fnac.com. Fullsix a aussi gagné la communication pour l'Europe de Burn en TV, affichage et presse. «Mon ambition est de devenir un groupe intégré au service du retour sur investissement, explique Marco Tinelli, président de Fullsix. Les créatifs et les commerciaux devront penser 360°.» L'agence, qui dispose d'une expertise études avec OTO Research, s'est renforcée cette année dans l'achat médias (DMC), le référencement (Sems) et le marketing mobile (Backelite). Fullsix a aussi créé il y a un an l'agence numérique Sixandco, confiée à Frédéric Colas à la fois pour gérer les doublons de clientèle et investir davantage le marché des nouveaux médias (jeux vidéo, blogs, mobiles, communautés). Marco Tinelli a enfin recruté cette année les cofondateurs de Regenere, l'agence des moins de trente ans filiale d'Aegis: Rodolphe Roux pour Sixandco et Yann Dacquay pour Fullsix. Affiliée au réseau WPP, Fullsix (54,4millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 23,8millions en France) est présente dans huit pays et cotée sur le Nouveau Marché de Milan. (Cathy Leitus)

Publicité : V la véloce

C'est à très grande vitesse que l'agence V entame sa septième année d'existence. La filiale du groupe Omnicom, installée depuis cet été à Saint-Ouen, a raflé 10 budgets en un an: L'Occitane, Damart, TPS, Bug Raider, Butagaz, Banque populaire, Neuf, Meetic, Carte Bleue Visa et le BHV. Sans oublier la campagne 118218 Le Numéro, qui compte 26 films à son actif en 2006, et vient de remporter le Grand Prix Effie. Ces succès, ajoutés à celui de Volkswagen, signent une année d'exception pour l'agence. «Le marché reste mouvant, ce qui nous condamne à renouveler les budgets», explique Xavier del Sarte, coprésident de V, qui cite en exemple LG, rapatrié en Allemagne, ou TPS, suspendu à la fusion TPS-CanalSat. « Tous les budgets gagnés sont le fruit d'appels entrants des annonceurs», s'enorgueillit-il. «Nous ne sommes ni des théoriciens ni des rêveurs mais des faiseurs, des artisans», résume Christian Vince, coprésident en charge de la création, pour expliquer cet attrait. Autre atout de V: sa réactivité. «Aller vite, c'est devenu un impératif», note Luc Wise, directeur du planning stratégique, qui vient d'entrer au capital de l'agence avec le titre d'associé. Enfin, le contrat de confiance avec les annonceurs est clair: «Depuis le début, nos émoluments sont indexés sur les résultats», explique Xavier del Sarte. Après avoir renforcé l'équipe créative (une trentaine de personnes aujourd'hui), les dirigeants de V veulent en 2007 muscler le département Internet et «consolider l'agence, en faisant notre travail de fabricant publicitaire...», explique Xavier del Sarte. Simple et efficace. (Marie Maudieu)

Marketing services : The CRM Company l'hyperrelationnelle

«Comme elles ont une plate-forme publicitaire, les marques ont besoin d'une plate-forme relationnelle », telle est la philosophie de CRM Company Group. «Et on a bien fait de tenir

le cap», souligne Bertrand Frey, cofondateur avec Pascal Josselin de The CRM Company, une agence pionnière du marketing relationnel en ligne en France. De leur entreprise, qui a vu le jour en 2002, en pleine sortie de l'explosion de la bulle Internet, ses deux fondateurs, anciens de l'ESC Rouen, peuvent être fiers. L'agence n'a pas attendu d'atteindre la taille critique pour décrocher de beaux budgets (La Banque postale, Alfa Romeo ou Club-Internet). Aujourd'hui, son ambition d'être le premier groupe indépendant en 2008, avec une marge brute de 15 millions d'euros, semble plus que jamais réalisable. Le groupe a en effet fortement accéléré son développement. Introduit sur Alternext en juillet, il a levé 9 millions d'euros, ce qui lui a permis de financer plusieurs acquisitions au dernier trimestre 2006: Coccinelles (spécialisée médias et luxe), NDC (grande consommation) et Singapour (marketing services high-tech). Elles permettent au groupe d'envisager l'avenir avec optimisme. «Nous ne souhaitons pas être organisés par compétences, mais par expertises sectorielles, explique Bertrand Frey. Seuls Internet

et les bases de données sont transversaux.» Cette année, The CRM Company devrait réaliser 12,2 millions d'euros de marge brute pour un effectif de 125personnes. À partir du 26 décembre, toutes les équipes seront réunies dans un même immeuble du xviie arrondissement de Paris. (Alexandre Debouté°

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Marketing services : The CRM Company l'hyperrelationnelle

«Comme elles ont une plate-forme publicitaire, les marques ont besoin d'une plate-forme relationnelle », telle est la philosophie de CRM Company Group. «Et on a bien fait de tenir

le cap», souligne Bertrand Frey, cofondateur avec Pascal Josselin de The CRM Company, une agence pionnière du marketing relationnel en ligne en France. De leur entreprise, qui a vu le jour en 2002, en pleine sortie de l'explosion de la bulle Internet, ses deux fondateurs, anciens de l'ESC Rouen, peuvent être fiers. L'agence n'a pas attendu d'atteindre la taille critique pour décrocher de beaux budgets (La Banque postale, Alfa Romeo ou Club-Internet). Aujourd'hui, son ambition d'être le premier groupe indépendant en 2008, avec une marge brute de 15 millions d'euros, semble plus que jamais réalisable. Le groupe a en effet fortement accéléré son développement. Introduit sur Alternext en juillet, il a levé 9 millions d'euros, ce qui lui a permis de financer plusieurs acquisitions au dernier trimestre 2006: Coccinelles (spécialisée médias et luxe), NDC (grande consommation) et Singapour (marketing services high-tech). Elles permettent au groupe d'envisager l'avenir avec optimisme. «Nous ne souhaitons pas être organisés par compétences, mais par expertises sectorielles, explique Bertrand Frey. Seuls Internet

et les bases de données sont transversaux.» Cette année, The CRM Company devrait réaliser 12,2 millions d'euros de marge brute pour un effectif de 125personnes. À partir du 26 décembre, toutes les équipes seront réunies dans un même immeuble du xviie arrondissement de Paris. (Alexandre Debouté°

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Avec un chiffre d'affaires de 89,3millions d'euros et quelque 420salariés, l'agence présidée par Laurent Habib (photo, en haut) et dirigée par Bernard Sananès offre une palette de services couvrant tous les métiers du corporate, des relations presse à la communication financière en passant par le lobbying mais aussi la publicité, son point fort par rapport aux autres acteurs du corporate. En témoignent les créations remarquées de l'agence, comme la dernière campagne TV de Vinci. Avec aujourd'hui 70créatifs placés sous la direction d'Olivier Mouliérac et Jérôme Galinha, cette stratégie d'intégration de la création a donc fait ses preuves. Sans pour autant vouloir s'aventurer sur le marché de la grande consommation (chasse gardée de BETC au sein du groupe Havas), Euro RSCG C&O compte bien, en revanche, devenir l'interlocuteur privilégié de toutes les marques de services et des entreprises ayant des problématiques de réseau. Avis à la concurrence... (Alain Delcayre)

Internet : Fullsix la mutante

Fullsix est la première agence interactive que les annonceurs citent spontanément. Ce résultat, tiré de l'étude Limelight parue cet automne, n'est pas le moindre des paradoxes pour une agence membre de la délégation Marketing services de l'AACC. Née de l'interactif, Fullsix (ex-Grey Interactive) a évolué en 2001 du marketing interactif vers le marketing relationnel multicanal. Internet restant son expertise de base, l'agence a gagné en 2006 la refonte du site Club Med sur dix marchés, la gestion des activités numériques de Coca-Cola Rouge, Light et Blak, ou encore la réalisation du site corporate de Redcats (PPR) et la refonte de fnac.com. Fullsix a aussi gagné la communication pour l'Europe de Burn en TV, affichage et presse. «Mon ambition est de devenir un groupe intégré au service du retour sur investissement, explique Marco Tinelli, président de Fullsix. Les créatifs et les commerciaux devront penser 360°.» L'agence, qui dispose d'une expertise études avec OTO Research, s'est renforcée cette année dans l'achat médias (DMC), le référencement (Sems) et le marketing mobile (Backelite). Fullsix a aussi créé il y a un an l'agence numérique Sixandco, confiée à Frédéric Colas à la fois pour gérer les doublons de clientèle et investir davantage le marché des nouveaux médias (jeux vidéo, blogs, mobiles, communautés). Marco Tinelli a enfin recruté cette année les cofondateurs de Regenere, l'agence des moins de trente ans filiale d'Aegis: Rodolphe Roux pour Sixandco et Yann Dacquay pour Fullsix. Affiliée au réseau WPP, Fullsix (54,4millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 23,8millions en France) est présente dans huit pays et cotée sur le Nouveau Marché de Milan. (Cathy Leitus)

Publicité : V la véloce

C'est à très grande vitesse que l'agence V entame sa septième année d'existence. La filiale du groupe Omnicom, installée depuis cet été à Saint-Ouen, a raflé 10 budgets en un an: L'Occitane, Damart, TPS, Bug Raider, Butagaz, Banque populaire, Neuf, Meetic, Carte Bleue Visa et le BHV. Sans oublier la campagne 118218 Le Numéro, qui compte 26 films à son actif en 2006, et vient de remporter le Grand Prix Effie. Ces succès, ajoutés à celui de Volkswagen, signent une année d'exception pour l'agence. «Le marché reste mouvant, ce qui nous condamne à renouveler les budgets», explique Xavier del Sarte, coprésident de V, qui cite en exemple LG, rapatrié en Allemagne, ou TPS, suspendu à la fusion TPS-CanalSat. « Tous les budgets gagnés sont le fruit d'appels entrants des annonceurs», s'enorgueillit-il. «Nous ne sommes ni des théoriciens ni des rêveurs mais des faiseurs, des artisans», résume Christian Vince, coprésident en charge de la création, pour expliquer cet attrait. Autre atout de V: sa réactivité. «Aller vite, c'est devenu un impératif», note Luc Wise, directeur du planning stratégique, qui vient d'entrer au capital de l'agence avec le titre d'associé. Enfin, le contrat de confiance avec les annonceurs est clair: «Depuis le début, nos émoluments sont indexés sur les résultats», explique Xavier del Sarte. Après avoir renforcé l'équipe créative (une trentaine de personnes aujourd'hui), les dirigeants de V veulent en 2007 muscler le département Internet et «consolider l'agence, en faisant notre travail de fabricant publicitaire...», explique Xavier del Sarte. Simple et efficace. (Marie Maudieu)

Marketing services : The CRM Company l'hyperrelationnelle

«Comme elles ont une plate-forme publicitaire, les marques ont besoin d'une plate-forme relationnelle », telle est la philosophie de CRM Company Group. «Et on a bien fait de tenir

le cap», souligne Bertrand Frey, cofondateur avec Pascal Josselin de The CRM Company, une agence pionnière du marketing relationnel en ligne en France. De leur entreprise, qui a vu le jour en 2002, en pleine sortie de l'explosion de la bulle Internet, ses deux fondateurs, anciens de l'ESC Rouen, peuvent être fiers. L'agence n'a pas attendu d'atteindre la taille critique pour décrocher de beaux budgets (La Banque postale, Alfa Romeo ou Club-Internet). Aujourd'hui, son ambition d'être le premier groupe indépendant en 2008, avec une marge brute de 15 millions d'euros, semble plus que jamais réalisable. Le groupe a en effet fortement accéléré son développement. Introduit sur Alternext en juillet, il a levé 9 millions d'euros, ce qui lui a permis de financer plusieurs acquisitions au dernier trimestre 2006: Coccinelles (spécialisée médias et luxe), NDC (grande consommation) et Singapour (marketing services high-tech). Elles permettent au groupe d'envisager l'avenir avec optimisme. «Nous ne souhaitons pas être organisés par compétences, mais par expertises sectorielles, explique Bertrand Frey. Seuls Internet

et les bases de données sont transversaux.» Cette année, The CRM Company devrait réaliser 12,2 millions d'euros de marge brute pour un effectif de 125personnes. À partir du 26 décembre, toutes les équipes seront réunies dans un même immeuble du xviie arrondissement de Paris. (Alexandre Debouté°

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Marketing services : The CRM Company l'hyperrelationnelle

«Comme elles ont une plate-forme publicitaire, les marques ont besoin d'une plate-forme relationnelle », telle est la philosophie de CRM Company Group. «Et on a bien fait de tenir

le cap», souligne Bertrand Frey, cofondateur avec Pascal Josselin de The CRM Company, une agence pionnière du marketing relationnel en ligne en France. De leur entreprise, qui a vu le jour en 2002, en pleine sortie de l'explosion de la bulle Internet, ses deux fondateurs, anciens de l'ESC Rouen, peuvent être fiers. L'agence n'a pas attendu d'atteindre la taille critique pour décrocher de beaux budgets (La Banque postale, Alfa Romeo ou Club-Internet). Aujourd'hui, son ambition d'être le premier groupe indépendant en 2008, avec une marge brute de 15 millions d'euros, semble plus que jamais réalisable. Le groupe a en effet fortement accéléré son développement. Introduit sur Alternext en juillet, il a levé 9 millions d'euros, ce qui lui a permis de financer plusieurs acquisitions au dernier trimestre 2006: Coccinelles (spécialisée médias et luxe), NDC (grande consommation) et Singapour (marketing services high-tech). Elles permettent au groupe d'envisager l'avenir avec optimisme. «Nous ne souhaitons pas être organisés par compétences, mais par expertises sectorielles, explique Bertrand Frey. Seuls Internet

et les bases de données sont transversaux.» Cette année, The CRM Company devrait réaliser 12,2 millions d'euros de marge brute pour un effectif de 125personnes. À partir du 26 décembre, toutes les équipes seront réunies dans un même immeuble du xviie arrondissement de Paris. (Alexandre Debouté°

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Publicité : V la véloce

C'est à très grande vitesse que l'agence V entame sa septième année d'existence. La filiale du groupe Omnicom, installée depuis cet été à Saint-Ouen, a raflé 10 budgets en un an: L'Occitane, Damart, TPS, Bug Raider, Butagaz, Banque populaire, Neuf, Meetic, Carte Bleue Visa et le BHV. Sans oublier la campagne 118218 Le Numéro, qui compte 26 films à son actif en 2006, et vient de remporter le Grand Prix Effie. Ces succès, ajoutés à celui de Volkswagen, signent une année d'exception pour l'agence. «Le marché reste mouvant, ce qui nous condamne à renouveler les budgets», explique Xavier del Sarte, coprésident de V, qui cite en exemple LG, rapatrié en Allemagne, ou TPS, suspendu à la fusion TPS-CanalSat. « Tous les budgets gagnés sont le fruit d'appels entrants des annonceurs», s'enorgueillit-il. «Nous ne sommes ni des théoriciens ni des rêveurs mais des faiseurs, des artisans», résume Christian Vince, coprésident en charge de la création, pour expliquer cet attrait. Autre atout de V: sa réactivité. «Aller vite, c'est devenu un impératif», note Luc Wise, directeur du planning stratégique, qui vient d'entrer au capital de l'agence avec le titre d'associé. Enfin, le contrat de confiance avec les annonceurs est clair: «Depuis le début, nos émoluments sont indexés sur les résultats», explique Xavier del Sarte. Après avoir renforcé l'équipe créative (une trentaine de personnes aujourd'hui), les dirigeants de V veulent en 2007 muscler le département Internet et «consolider l'agence, en faisant notre travail de fabricant publicitaire...», explique Xavier del Sarte. Simple et efficace. (Marie Maudieu)

Marketing services : The CRM Company l'hyperrelationnelle

«Comme elles ont une plate-forme publicitaire, les marques ont besoin d'une plate-forme relationnelle », telle est la philosophie de CRM Company Group. «Et on a bien fait de tenir

le cap», souligne Bertrand Frey, cofondateur avec Pascal Josselin de The CRM Company, une agence pionnière du marketing relationnel en ligne en France. De leur entreprise, qui a vu le jour en 2002, en pleine sortie de l'explosion de la bulle Internet, ses deux fondateurs, anciens de l'ESC Rouen, peuvent être fiers. L'agence n'a pas attendu d'atteindre la taille critique pour décrocher de beaux budgets (La Banque postale, Alfa Romeo ou Club-Internet). Aujourd'hui, son ambition d'être le premier groupe indépendant en 2008, avec une marge brute de 15 millions d'euros, semble plus que jamais réalisable. Le groupe a en effet fortement accéléré son développement. Introduit sur Alternext en juillet, il a levé 9 millions d'euros, ce qui lui a permis de financer plusieurs acquisitions au dernier trimestre 2006: Coccinelles (spécialisée médias et luxe), NDC (grande consommation) et Singapour (marketing services high-tech). Elles permettent au groupe d'envisager l'avenir avec optimisme. «Nous ne souhaitons pas être organisés par compétences, mais par expertises sectorielles, explique Bertrand Frey. Seuls Internet

et les bases de données sont transversaux.» Cette année, The CRM Company devrait réaliser 12,2 millions d'euros de marge brute pour un effectif de 125personnes. À partir du 26 décembre, toutes les équipes seront réunies dans un même immeuble du xviie arrondissement de Paris. (Alexandre Debouté°

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Marketing services : The CRM Company l'hyperrelationnelle

«Comme elles ont une plate-forme publicitaire, les marques ont besoin d'une plate-forme relationnelle », telle est la philosophie de CRM Company Group. «Et on a bien fait de tenir

le cap», souligne Bertrand Frey, cofondateur avec Pascal Josselin de The CRM Company, une agence pionnière du marketing relationnel en ligne en France. De leur entreprise, qui a vu le jour en 2002, en pleine sortie de l'explosion de la bulle Internet, ses deux fondateurs, anciens de l'ESC Rouen, peuvent être fiers. L'agence n'a pas attendu d'atteindre la taille critique pour décrocher de beaux budgets (La Banque postale, Alfa Romeo ou Club-Internet). Aujourd'hui, son ambition d'être le premier groupe indépendant en 2008, avec une marge brute de 15 millions d'euros, semble plus que jamais réalisable. Le groupe a en effet fortement accéléré son développement. Introduit sur Alternext en juillet, il a levé 9 millions d'euros, ce qui lui a permis de financer plusieurs acquisitions au dernier trimestre 2006: Coccinelles (spécialisée médias et luxe), NDC (grande consommation) et Singapour (marketing services high-tech). Elles permettent au groupe d'envisager l'avenir avec optimisme. «Nous ne souhaitons pas être organisés par compétences, mais par expertises sectorielles, explique Bertrand Frey. Seuls Internet

et les bases de données sont transversaux.» Cette année, The CRM Company devrait réaliser 12,2 millions d'euros de marge brute pour un effectif de 125personnes. À partir du 26 décembre, toutes les équipes seront réunies dans un même immeuble du xviie arrondissement de Paris. (Alexandre Debouté°

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Design: Dragon rouge l'internationale

Première agence de design en France par son chiffre d'affaires (27,7millions d'euros en 2005) selon le dernier classement Stratégies, Dragon rouge a connu une année bien remplie. Sur le plan du business d'abord, avec une flopée de réalisations, que ce soit en packaging (Petit Navire, Amora Maille, Label5, Petit Bateau, La Vache qui rit, Charal), en architecture commerciale (Banque palatine, Dim, Relay) ou en identité visuelle (La Redoute, Merck, Norauto, Géant Casino). L'international, qui représente désormais près d'un tiers de l'activité du groupe, n'a pas été en reste, comme en témoignent les créations de l'agence pour Autocenter, le numéro un luxembourgeois de l'équipement automobile (points de vente) ou pour la ville d'Agadir au Maroc (identité visuelle). Déjà présente à Londres, Varsovie, Hambourg et New York, Dragon rouge, qui emploie au total 280 personnes, envisage deux nouvelles ouvertures de bureaux courant 2007. «Vu notre taille, on ne peut plus s'attendre à de fortes progressions en France», explique Pierre Cazaux, coprésident de l'agence avec Patrick Veyssière. Sur le plan créatif, Dragon rouge affiche également un beau score. Au Grand prix Stratégies du design, elle a décroché une mention en identité visuelle pour Europe 1 et deux prix, en création de nom pour la banque en ligne Oney (Banque Accord France) et en packaging avec Vittel, également distingué d'un Top Com d'or. La consécration cette année est aussi venue d'outre-Atlantique: les prestigieux Beverage Packaging Awards de New York ont récompensé la création de l'agence pour le cognac Martell XO. International, toujours. (Alain Delcayre°

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Achat d'espace: MPG la persévérante

«Enfin numéro un!», pourrait-on s'exclamer dans les couloirs de MPG. Éternelle deuxième derrière Carat, l'agence médias du groupe Havas peut désormais se vanter d'être l'enseigne médias leader en France. Elle monte sur la première marche du podium, selon le dernier classement établi par Recma. Pour 2006, l'institut d'études crédite MPG d'un volume d'activité total de 3,36milliards d'euros, devant Carat (3,137milliards). Toutefois, cette dernière, regroupée avec Vizeum, place le groupe Aegis Media en tête, devant MPG... qui ne compte qu'un seul réseau. La performance de MPG, dont l'activité a crû de 16,4% en 2006, s'explique notamment par la prise en compte du budget Danone, fort d'environ 300millions d'euros, et qui a été gagné l'année précédente contre Vizeum (Aegis) et OMD (Omnicom). Mais c'est surtout grâce aux activités de diversification que l'agence s'est développée. Ce poste, qui représente 34% de son activité totale, est porté par la très bonne santé de MPG Mediacontact (Internet), Streampower (cross-media) et Havas Sport. Ces trois structures emploient 252 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 704millions d'euros en 2006, selon Recma. En 2007,

MPG devrait conforter sa situation de leader. D'autant que l'agence intégrera dans son activité le conseil et l'achat d'espace de PSA Peugeot-Citroën, soit environ 350millions d'euros, gagnés

à l'automne 2006. Havas en profitera pour restructurer son offre médias en cinq filiales: MPG, Euromedia (l'autre enseigne médias), MediaContact, Havas Sport et le nouveau B6, consacré à l'industrie des loisirs. (Bruno Fraioli)

Envoyer par mail un article

Agences au pinacle

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies