Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La Cité de l'image veut sortir de l'ombre

18/01/2007 - par Marie Maudieu

Pour promouvoir son travail de retouche numérique photographique, cette société a offert à des créatifs d'exprimer en image leur univers à partir d'une simple phrase.

Derrière les créatures à la plastique parfaite des publicités Kenzo, Chanel ou Dior (dans lesquelles Sharon Stone paraît une jeunette), ou encore derrière les images du photographe Yann Arthus-Bertrand se cache l'oeuvre de travailleurs de l'ombre : les retoucheurs. La dernière campagne Dove, diffusée sur Youtube, fondée sur le principe « avant/après » ­témoigne de l'importance de leur travail. Le traitement de l'image numérique, c'est la spécialité de la Cité de l'image-Dahinden. « Un métier essentiel mais qui reste dans l'ombre », explique Cécile Dourmap, directrice générale de cette entreprise de 65 personnes réparties sur deux sites, à Paris et Boulogne-Billancourt. Ses clients : des agences de communication et nombre de marques de luxe et de cosmétique.

C'est précisément pour sortir de l'ombre que la Cité de l'image a eu l'idée de demander à des photographes de se libérer - une fois n'est pas coutume - des contraintes imposées par les clients et les agences, pour laisser libre cours à leur imagination.

Soirée événementielle

À partir de phrases célèbres, de Moïse aux textes de Jacques Brel en passant par Kafka, Chantal Goya ou les déclarations de Jacques Chirac sur la qualité de l'eau de la Seine, les créatifs avaient pour consigne d'exprimer leur univers personnel. Sept photographes publicitaires de renom se sont prêtés au jeu bénévolement : Thierry Cron, Marc da Cunha Lopes, Rémi Noël, Sandrine Expilly, Patrick Messina, Bruno Vautrelle, John John Cohen. Tous ont travaillé avec des retoucheurs de la Cité de l'image suivant la promesse : « Seul Dahinden peut le faire ».

Les travaux seront dévoilés le 24 janvier, lors d'une soirée événementielle à l'Atelier Richelieu, orchestrée par Frédéric Clavière (agence Ayrine) en partenariat avec Stratégies et le Club des directeurs artistiques. Un happening qui devrait être décliné. « Nous aimerions que cette initiative ait une suite en demandant aux créatifs d'imaginer ­désormais leur propre phrase », suggère Cécile Dourmap.

www.citedelimage.com

Envoyer par mail un article

La Cité de l'image veut sortir de l'ombre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W