Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Cannes recrute le jury français

30/01/1998

Gilbert Scher et Bernard Bureau seront les deux jurés français d'un festival présidé par Jean-Marie Dru.

Le Festival international de la publicité ne commence pas en juin, mais en juillet. Dès le lendemain de la remise des prix, les organisateurs sont sur le pont pour concevoir le suivant. Si l'événement, rodé maintenant depuis quarante-cinq ans, est bien maîtrisé, en revanche, la composition du jury demeure toujours aussi problématique. Et, depuis que le Festival s'étend aussi au print, elle est devenue encore plus insoluble. Ce ne sont plus deux, mais trois jurés par pays qu'il faut trouver. Cela n'empêche pas les dirigeants de la manifestation d'avoir composé leur jury français pour juin 1998: Jean-Marie Dru, coprésident de BDDP, présidera le Festival. Gilbert Scher (Euro RSCG SL) sera juré pour le volet film. Et Bernard Bureau, directeur de la création et vice-président d'Ogilvy&Mather, pour celui du print. Le premier n'a pas connu les joies du Festival depuis 1982, et le deuxième n'a jamais fait partie de ce jury, il y a quatre ans en revanche, Bernard Bureau jugeait en tandem avec Pierre Berville, la catégorie spots. C'est dire les problèmes de recrutement...

Peu d'indépendantes

«C'est vrai qu'il n'est pas facile de trouver la perle rare, à savoir un patron créatif reconnu pour son talent et qui parle anglais couramment»,répond Patrick Billey, vice-président du Festival.«Ajoutons à cela la dure tâche qui consiste à respecter l'équilibre de la représentation des différents réseaux dans le jury, et vous comprenez mieux la complexité de cette mission.»D'autant que les agences indépendantes se font chaque fois plus rares. De fait, il suffit d'observer les grands groupes pour comprendre l'impossibilité dans laquelle se trouvent les organisateurs de trouver des oiseaux rares.«DDB rachète DM9 au Brésil, Publicis prend la majorité des agences canadiennes BCP et SMW, sans parler de tous les autres»,poursuit Patrick Billey. Du coup, on tourne en rond. Les Anglo-Saxons sont les seuls à ne jamais être à court de «personnel»: non seulement, ils parlent l'anglais, mais, en plus, ils contribuent à conserver une certaine jeunesse au métier en créant sans cesse de nouvelles enseignes.

Envoyer par mail un article

Cannes recrute le jury français

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.