Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Lonsdale aux mains d'un « serial entrepreneur »

31/05/2007 - par Pascale Caussat

Le groupe High Co, qui se concentre sur les solutions marketing, a vendu l'agence de design. Frédéric Messian en prend les rênes pour développer son positionnement haut de gamme.

Serial entrepreneur ». Le surnom conviendrait à Frédéric Messian, qui vient de racheter l'agence de design Lonsdale au groupe High Co. En dix ans, le communicant a fondé W&Cie, en a claqué la porte après la cession au groupe Havas, a enchaîné sur le lancement de M + Associés, a acquis l'agence Design Board, avant de vendre le tout au cours des derniers mois. Mais, cette fois, il affirme qu'« il n'y a pas d'urgence ». Et aussi : « Nous ne ferons pas de course au volume. » Entendez que le nouveau président de Lonsdale prendra le temps qu'il faudra pour amplifier le positionnement engagé depuis trois ans par les deux directeurs généraux de l'agence, Chantale Coussaud et Philippe Roblin, autour de pôles d'expertise : alimentation, luxe-beauté, enfants et corporate-services. Frédéric Messian compte y ajouter les marques financières et la gestion de contenus éditoriaux.

Indépendant et réactif

Ces projets devraient permettre à l'agence de dépasser les 3 millions d'euros de marge brute en 2007. « Lonsdale doit redevenir la grande agence qu'elle a été, lorsqu'elle créait les logos du Crédit lyonnais, de Baccarat ou de Dalloyau, soutient Frédéric Messian. Nous visons l'excellence. »

L'indépendance devrait redonner de l'air à Lonsdale. D'abord parce qu'elle n'était plus stratégique pour High Co, qui se concentre sur les solutions marketing (couponing, échantillonnage, CRM, etc.). Ensuite parce que le marché du design a quelque peu déchanté après la vague d'acquisitions du début des années 2000. Des déçus des grands groupes ont préféré reprendre leur ­liberté, comme Stéphane Ricou, ex-Interbrand Paris Venise (Omnicom), ou Pulp, sortie du giron d'Havas. « Dans un monde mobile et concurrentiel, il est important d'être réactif sans être lié aux contraintes d'un groupe », assure Frédéric Messian.

Envoyer par mail un article

Lonsdale aux mains d'un « serial entrepreneur »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies