Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉTUDES

L'institut Ifop s'affranchit

06/11/1998

Laurence Parisot, le Pdg de l'Ifop, franchit une étape. À trente-neuf ans, elle contrôle désormais sa société d'études après une longue bataille juridique contre l'un de ses actionnaires, le groupe Bossard-Cap Gemini.«Au moment de la fusion Bossard-Cap Gemini l'an dernier, nous sommes allés devant les tribunaux pour mettre Bossard en demeure de nous céder ses actions», explique la jeune femme, à la tête de l'institut depuis 1990. Initiative payante. En février dernier, le tribunal de commerce émettait une injonction de vente à l'égard de Bossard-Cap Gemini et nommait un expert pour déterminer la valeur de la participation, immédiatement acquise par Laurence Parisot pour un montant non révélé. Au terme de l'opération, le Pdg de l'Ifop détient, par l'intermédiaire de sa société Gradiva, 60,5% du holding Ifop Participations, dont les autres actionnaires sont le groupe familial de meubles Parisot (33%) et des personnes physiques. Ce holding est lui-même propriétaire de 70% des parts du groupe Ifop, aux côtés de Jérôme Seydoux (30%).

Cap sur l'international

Laurence Parisot entend lancer sa société - fondé en 1938, c'est le plus ancien institut français - dans une nouvelle phase de son développement. Elle met le cap sur l'international, sans renier son appartenance au réseau Gallup.«La clef du développement passe par la mise en place de deux quartiers généraux, l'un en Europe, l'autre aux États-Unis,dit-elle.Je me donne moins d'un an pour acquérir une société outre-Atlantique.»Les négociations sont en cours avec une entreprise de la côte est des États-Unis. L'Ifop prévoit un chiffre d'affaires de 120MF à fin 1998, en hausse de 20% sur un an.

Envoyer par mail un article

L'institut Ifop s'affranchit

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.