Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marcel Paris, même pas mort...

13/12/2007 - par Marie Maudieu

L'agence du groupe Publicis creuse son sillon de « hotshop » créative et s'illustre dans les festivals internationaux. Les explications d'Anne de Maupeou, qui la copréside avec Frédéric Témin.

Régulièrement, on les dit « morts » ou presque. Selon les jours, ça les agace ou les amuse. Coprésidents de Marcel Paris, Anne de Maupeou et Frédéric Temin, l'un des seuls duos de créatifs à diriger une agence, tiennent la barre d'une enseigne ébranlée par le départ tonitruant, il y a un an, de Frédéric Raillard et Farid Mokart, alias Fred&Farid, partis fonder FFL avec Christophe Lambert. « C'est vrai, Maurice Lévy s'est interrogé sur l'avenir de l'enseigne. Nous sommes arrivés dans une agence cliniquement morte, confie Anne de Maupeou. Pourtant, Fred et Farid avaient fait du bon boulot. Marcel Paris était une marque reconnue à l'international. Quant aux équipes, ceux qui sont restés sont de très bons professionnels. »

Avec une quarantaine de permanents et une marge brute de 5 millions d'euros en 2007, la filiale de Publicis est « à l'équilibre et rentable ». Mieux : à l'exception du budget Orange, rapatrié début 2007 au sein de Publicis Conseil, les clients sont restés.

« Le marché réagit »

Conçue dès sa création en mai 2005 comme une « hotshop créative » intégrée et profilée pour des budgets internationaux, Marcel Paris a, à cet égard, réussi son pari. Aujourd'hui, sur les dix marques du portefeuille de l'agence, seules deux sont françaises. « Dans les compétitions internationales, nous nous retrouvons face à des agences comme Armando Testa, Mother ou Fallon », explique Anne de Maupeou. Outre Diesel (deux campagnes monde) et France 24 (campagne Europe), qui valent à l'agence de nombreux prix - dernièrement, de l'or et de l'argent pour Diesel aux Eurobest, de l'or pour Diesel et de l'argent pour France 24 aux Epica -, Marcel Paris a signé ces derniers mois des campagnes pour Ballantine's, ­Malibu, Pastis51, Minute Maid, Eau Purezza Vitale, Canal Jimmy, Pèlerin et l'eau minérale Aquavera. « Nous sommes entrés dans une phase où le marché réagit. Ça bouge, se félicite Anne de Maupeou. L'agence a retrouvé de l'attractivité. » Une planneuse stratégique en provenance de TBWA devrait rejoindre Marcel Paris début janvier.

Envoyer par mail un article

Marcel Paris, même pas mort...

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies