Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les agences doivent-elles créer une offre développement durable?

10/04/2008 - par Marie Maudieu

Les annonceurs sont de plus en plus demandeurs de conseil en développement durable. Pour autant, créer des offres et des entités spécifiques au sein des agences pose question : est-ce un simple alibi ou un réel argument de vente ?

Le développement durable est devenu une préoccupation majeure des annonceurs. En témoigne la vague de nominations de directeurs ou directrices chargés d'y veiller. « Il n'y a plus un brief où le développement durable ne soit pas un présupposé », constate un professionnel. Au sein des agences, c'est donc le branle-bas de combat. Depuis la rentrée 2007, l'Association des agences-conseils en communication leur propose une série de formations sur le sujet. De même, l'Anaé, qui regroupe les agences événementielles, a lancé un grand chantier « DD », sous la houlette de Benoît Desveaux, directeur général du Public Système, qui vient de créer Namaska, une agence événementielle solidaire et durable. D'autres agences ont nommé des responsables du développement durable : Olivia Grégoire chez DDB France, Alice Audouin, membre du collectif Adwiser, chez Havas, Quitterie Delmas, ancienne de l'association Déclic Solidarité, chez Heaven. Et Publicis Groupe a acheté en février Act Now, pionnier américain du conseil en développement durable.

Au-delà des bonnes volontés affichées, est-il vraiment nécessaire de créer des entités et des offres consacrées au développement durable ? La plupart des agences reconnaissent qu'elles n'en sont encore qu'au début du processus. « Dès lors que les annonceurs sont demandeurs, il faut anticiper », affirme Catherine Michaud, présidente de K Agency 360, qui a créé en janvier dernier K Développement durable (KDD), une structure proposant des campagnes écoconçues et écoréalisées. A contrario, Benoît Héry, président de Draft-FCB, estime que « placer le développement durable à part alors qu'il ne fait déjà plus débat, c'est prendre le train en retard et s'acheter une étiquette verte qui ne recouvre aucune offre véritable. » L'agence, qui avait annoncé il y a un an une série de mesures en la matière, avait recruté un Monsieur développement durable, Stéphane Pocrain. Celui-ci a quitté l'agence, mais le chantier se poursuit au quotidien, assure-t-on chez Draft-FCB.

Changer les habitudes

Reste, enfin, à appliquer concrètement dans les agences les recommandations faites aux clients. Bilan carbone, mesure de l'impact écologique, plan de formation aux « écogestes », changements d'attitude au travail : là aussi, le chantier est en marche. Même si, à ce jour, les conseilleurs ne sont pas (encore) les payeurs.

Envoyer par mail un article

Les agences doivent-elles créer une offre développement durable?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies