Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicis France revendique sa part de Royalties

24/04/2008 - par Alain Delcayre

En partenariat avec le cabinet Eurogroup, Publicis France lance une offre de conseil en « brand management » dirigée par d'anciens cadres d'Interbrand et de View.

Le capital immatériel, première richesse de l'entreprise. » « L'économie de l'immatériel. La croissance de demain. » De l'étude Ernst&Young au rapport Lévy-Jouyet, les réflexions les plus récentes sur l'économie soulignent la place désormais centrale de la marque au sein de l'entreprise. « La marque ne répond pas seulement à des principes de communication mais aussi d'organisation. Elle concerne tout autant les directions juridiques, études financières, commerciales ou ressources humaines », explique David Jobin. C'est justement pour s'inscrire dans cette nouvelle vision de la marque comme « moteur du changement » que l'ancien directeur général d'Interbrand (Omnicom) vient de lancer Publicis Royalties avec Alexandre de Coupigny, également issu d'Interbrand, et Olivier Bontemps, cofondateur de l'agence de design audiovisuel View.

« Agir sur les leviers de la valeur »

Cette offre de gestion de marque voulue par Philippe Lenstchener, président de Publicis France, prend la forme d'une société majoritairement détenue par le groupe publicitaire, en association avec le cabinet français de conseil en organisation Eurogroup. Les trois fondateurs se partagent le reste des parts de l'agence, qui emploie pour l'heure trois autres personnes venues de Millward Brown, Publicis et Eurogroup.

« Nous proposons bien sûr aux entreprises une évaluation de leur marque », déclare Alexandre de Coupigny, qui gérait la méthode Brand Valuation d'Interbrand. « Mais conformément à la nouvelle norme ISO, la Monetary Brand Valuation, qui doit voir le jour prochainement, nous nous inspirons des différentes méthodes existantes », ajoute-t-il. Au-delà de cet exercice d'évaluation, « Publicis Royalties veut aussi et surtout agir sur les leviers de la valeur », dixit David Jobin, à savoir la formation, la plate-forme de marque, son architecture, ses codes de communication, et jusqu'aux offres ­commerciales.

Installée au siège des Champs-Élysées, à l'étage de la coordination internationale des grands comptes de Publicis (dont Renault, Nestlé, Sanofi-Aventis), la nouvelle agence peut s'appuyer sur les consultants d'Eurogroup, notamment en matière d'architecture de marque, qui a souvent un impact en termes d'organisation. Pour l'heure, Publicis Royalties affiche une dizaine de clients : quatre (confidentiels) pour des missions de valorisation de marque et six, dont Orange et Radio France, sur d'autres services.

Envoyer par mail un article

Publicis France revendique sa part de Royalties

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies