Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Vanksen transmet la fiévre virale aux Etats-Unis

15/05/2008

Vanksen Group et Daily Motion ont récemment organisé la première édition du Festival du film viral à New York. Une occasion de réveiller un marché américain encore timoré. anksen Group et Daily Motion ont récemment organisé la première édition du Festival du film viral à New York. Une occasion de réveiller un marché américain encore timoré.

Pour une entreprise européenne comme la luxembourgeoise Vanksen, présente aux États-Unis depuis juin 2007, affirmer son expertise n'est pas une mince affaire. Pour ce faire, le groupe de conseil en communication interactive, déjà présent dans la plupart des pays européens, a organisé le 28avril le premier Festival du film viral en partenariat avec la plate-forme de diffusion Daily Motion. Il souhaite ainsi prouver sa connaissance du Web et sa maîtrise du «buzz» face aux géants new-yorkais de la publicité. La soirée était organisée en préouverture de la cinquième édition du festival de courts-métrages Be Film Underground, qui se tenait au complexe The Dolby, en plein coeur de Manhattan.

Rompre avec le politiquement correct

«L'Europe a pris une avance notable dans la création de contenus viraux pour les marques. Mais les grandes agences publicitaires ne sont pas encore suffisamment spécialisées dans la vidéo et les autres dispositifs en ligne», estime Thierry Daher, PDG de Vanksen Group USA, qui assure réaliser une part significative de son chiffre d'affaires via des ­contrats avec d'autres agences. Vanksen s'attaque à un marché américain particulièrement difficile. Outre-Atlantique, les agences comme les annonceurs restent très timorés en matière de création, de peur des réactions du public. La vodka Absolut et son agence Teran TBWA en ont récemment fait les frais suite à une campagne print diffusée au Mexique et montrant une frontière américano-mexicaine revisitée au profit de Mexico, annexant les principaux États du sud des États-Unis. Le résultat ne s'est pas fait attendre: un appel au boycott a été lancé la semaine suivante aux États-Unis, obligeant la marque à retirer son annonce.

Bien que les vidéos virales les plus célèbres soient américaines, la plupart sont en fait des spots TV. Les films diffusés lors du grand happening publicitaire qu'est chaque année au mois de janvier le Super Bowl, finale du championnat de football américain, atteignent ainsi des scores d'audience en ligne impressionnants au lendemain du match. Mais peu d'annonceurs s'essaient à la création de contenus exclusivement destinés au Web. Pourtant, les marques telles Trojan, Quiksilver, Mentos ou Agent provocateur, qui ont tenté l'aventure de la création virale, ont enregistré d'énormes retombées.

De fait, les États-Unis sont un marché porteur. Qu'il s'agisse de vidéos, de blogs ou de «réseautages» divers, le taux de pénétration d'Internet dans les foyers américains dépasse 60%, et plus de 70millions d'internautes y déclarent regarder des vidéos sur Internet. Dans son étude Wave 3 parue en avril dernier, Universal McCann a d'ailleurs appelé les marques à s'engager de façon plus active sur ce créneau. Compte tenu du talent créatif de nombreuses agences américaines (dont Crispin Porter&Bogusky, Fallon, Wieden&Kennedy), aiguillonnées par quelques «hotshops» interactives comme Digitas, Avenue A Razorfish ou RG A, on ne peut que miser sur l'avenir prometteur de la création virale outre-Atlantique.

Olivier Mermet, à New York

Voir le palmarès sur www.dailymotion.com/group/theviralfilmfestival

Envoyer par mail un article

Vanksen transmet la fiévre virale aux Etats-Unis

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies