Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le BVP change de nom pour asseoir son autorité

26/06/2008 - par Delphine Masson

Le Bureau de vérification de la publicité se rebaptise Autorité de régulation professionnelle de la publicité, un nouveau nom qui souligne son système de contrôle renforcé et son ouverture à la société civile.

Ne dites plus BVP, mais ARPP. Le Bureau de vérification de la publicité enterre son nom d'un autre âge (1953) et en choisit un nouveau pour parachever sa réorganisation. Ses administrateurs publicitaires - Hervé Brossard, Christophe Lafarge et Pierre Callegari - ont planché sur la nouvelle appellation jusqu'à tomber d'accord sur ARPP, pour Autorité de régulation professionnelle de la publicité (1). « C'est la première fois qu'un organisme professionnel adopte ce terme utilisé par le secteur public », explique son président, Jean-Pierre Teyssier.

Une première, et pas un hasard. Feu le BVP, très critiqué par la société civile pour son manque d'efficacité, souligne ainsi tout l'enjeu de sa réforme. Certes, son système s'appuie toujours sur l'autodiscipline de ses membres (médias, annonceurs et agences), mais l'instance se dote d'un système de contrôle renforcé. Ainsi, pour répondre aux réclamations du Grenelle de l'environnement, toutes les campagnes nationales avec arguments écologiques seront examinées avant diffusion, quel que soit le support. Pour mémoire, l'organisme ne visionne aujourd'hui que les spots avant diffusion.

Autre changement, un Jury de déontologie publicitaire pourra être saisi par tout un chacun. Il est chargé de traiter les plaintes concernant des publicités contrevenant aux règles déontologiques. Ses avis seront rendus publics via un site Internet ou, si besoin est, par communiqués de presse. « Cela portera forcément atteinte à la réputation d'une marque, au lien de confiance qu'elle met des années à construire. C'est ici que réside la sanction. Et elle est très efficace », assure Jean-Pierre Teyssier. Certaines campagnes épinglées pourront également faire l'objet de demande de cessations immédiates. Le nouveau logo de l'ARPP, conçu par l'agence H, avec ses cases à cocher, est à l'avenant : elles renvoient aussi à l'efficacité d'un organisme qui vérifie, contrôle et agit.

La fin de l'autorégulation

Le nouveau nom adopte le terme « régulation », délaissant l'expression « autorégulation », très souvent accolée à l'ex-BVP. « Ce mot d'autorégulation marquait trop le fait que nous agissions entre nous, en vase clos. Or, aujourd'hui, il s'agit bien de s'ouvrir à la société civile, de travailler avec elle », ajoute Jean-Pierre Teyssier. Après le refus d'Alliance pour la planète de collaborer, l'ARPP verra donc le jour avec neuf ONG : six sont des associations de consommateurs et trois sont issues du secteur de l'environnement. Reste encore quelques nominations à réaliser, celles, notamment, du Jury de déontologie publicitaire. Rendez-vous en septembre pour une ARPP pleinement en ordre de marche.

(1) L'acronyme ARPP est assez couru. C'est également celui de l'Association pour les relations avec les pouvoirs publics (arpp.net) ou de la société ARPP-Communication informatique traitement de données (arpp.fr), par exemple.

www.bvp.org

www.arpp-pub.org

Envoyer par mail un article

Le BVP change de nom pour asseoir son autorité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W