Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RELATIONS PUBLIQUES

SRRP pouponne les entreprises émergentes

30/04/1999

Dans l'univers des relations publiques high tech, les start-up sont un véritable casse-tête pour les grandes agences du secteur. Futurs Microsoft, Ubi Soft ou Worldcom en puissance, ces entreprises émergentes ont, par définition, des budgets dérisoires. Agacée de devoir refuser des clients au potentiel si prometteur, SRRP, l'un des leaders du marché, a décidé de créer une structure ad hoc: SRRP One. Cette SARL est détenue à 51% par SRRP. Le solde revient aux trois managers de l'agence (Sophie Renard, Christine Cosentino et Pierre-Louis Morin) et au manager de la nouvelle enseigne Philippe Gaspard, directeur-conseil à l'agence depuis un an.«Il s'agit d'une structure légère et réactive. Nous ne sommes pour l'instant que deux, une troisième personne devant nous rejoindre d'ici à l'été. Notre travail consiste à définir une cible de journalistes très précise et réduite, essentiellement dans la presse professionnelle, pour installer la notoriété et l'image du client», explique Philippe Gaspard qui insiste sur l'importance du conseil RP en temps réel.«Nous devons réagir très vite avec le dirigeant de l'entreprise à la moindre remarque ou idée d'un journaliste. Un seul article négatif peut tuer une start-up.»SRRP One affiche déjà 1,2million de francs d'honoraires avec une demi-douzaine de clients: deux anciens budgets de SRRP (Verbatim et Tech Data) et quatre nouveaux comptes: le concepteur de sites Internet Allaban, l'éditeur de logiciels Staff on Line, l'organisateur de forums informatiques Euro Links et l'hébergeur d'e-mails Youpy.

Envoyer par mail un article

SRRP pouponne les entreprises émergentes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.