Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Nick Baum: retour vers le futur

18/06/1999

L'ancien patron du budget Peugeot chez Euro RSCG revient chez BDDP en qualité de président du groupe France. Jean-Marie Dru se consacrera à l'international.

Les deux compères ont du mal à dissimuler leur joie d'être enfin réunis. Jean-Marie Dru, toujours plus accaparé par ses fonctions de président et CEO de TBWA International, offre à Nick Baum la présidence du groupe BDDP France. Peut- être trop marqué dans l'Hexagone par la culture BDDP, son fondateur estime«parfois manquer d'objectivité sur les forces et les faiblesses du groupe». Ce poste, il n'aurait pu, affirme-t-il, le confier à personne d'autre qu'à ce«talentueux»américain de 52ans ostensiblement ému de rejoindre le groupe où il fut, de 1987 à 1995, directeur général international. Ces deux dernières années, cet enfant de la disruption était pourtant passé chez l'ennemi en qualité d'executive vice-président d'Euro RSCG Worldwide et patron de Peugeot à l'international. Une période qu'il commente laconiquement:«On peut être bon joueur au PSG et pas forcément à Bordeaux. Il y a des endroits intéressants à visiter mais pas à habiter». Bref, la page est tournée.

De nombreuses missions

Après avoir«réappris le groupe»à travers une tournée estivale au sein du réseau, il devra, dès le 9août,«aider les dix-neuf sociétés de BDDP France à travailler encore plus ensemble». De fait, pour Jean-Marie Dru,«les synergies ne tombent pas du ciel. Il faut s'immerger au quotidien». Aidé de Gérard Cicurel, directeur général organisation et finances, Nick Baum est optimiste. Sa première mission consistera à travailler en bonne intelligence avec les patrons des différentes agences. Pas évident, même s'il s'entend déjà très bien avec Éric Delannoy, à la tête de BDDP@TBWA, qu'il rejoint au board de TBWA Worldwide. Le nouveau président aura également d'autres fers au feu. Il lui faudra«décupler les new biz croisés, choisir les sociétés à racheter et les secteurs où le groupe doit rentrer, déterminer si l'organisation du groupe en trois pôles (publicité, marketing services et corporate) est obsolète ou non, conduire les aménagements structurels nécessaires face au développement des nouvelles technologies», précise Jean-Marie Dru. Bref, pas de quoi chômer, d'autant que Nick Baum se donne pour objectif d'atteindre rapidement le milliard de francs de marge brute, contre 840millions en 1998.

Envoyer par mail un article

Nick Baum: retour vers le futur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies