Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CORPORATE

Burson-Marsteller se renforce

03/09/1999

Burson-Marsteller, qui vient de perdre McDonald's, l'un de ses plus gros budgets, multiplie les initiatives pour conforter son développement.

Nouvelle recrue pour Burson-Marsteller. Le numéro un mondial des relations publiques vient de nommer Philippe Pailliart au titre de directeur général France, chargé plus particulièrement du corporate. Une création de poste.«J'avais besoin de quelqu'un pour m'épauler»,explique Jean-Pierre Rousset, président d'une entité de 63salariés, affichant quelque 54,1millions de francs de marge brute en 1998. L'homme a été choisi pour ses multiples expériences dans des secteurs aussi divers que la politique, la presse et la distribution. En 1990, Philippe Pailliart est directeur de l'information et de la communication du ministère de l'Industrie et du Commerce extérieur, après avoir été chef de cabinet de Roger Fauroux. En 1993, on le retrouve éditeur délégué du magazineLe Nouvel Économiste. Ensuite, chez Auchan, pendant quatre ans, il supervise la communication interne et institutionnelle du groupe comme directeur de la communication.

Nouvelles orientations

Sa nomination intervient alors que Burson-Marsteller développe en France son offre corporate. Au mois de juin dernier, l'entité a créé, aux côtés de Young&Rubicam, une offre complémentaire, Young&Rubicam Corporate, avec de nouvelles prestations en publicité et en édition. Burson-Marsteller mise également sur deux secteurs porteurs, la communication financière et la communication interne de changement. Après avoir travaillé sur le dossier Société générale Paribas, le voilà à nouveau sur le pont pour son client Promodès approché par Carrefour. Les secteurs du high tech et des affaires publiques (lobbying) sont eux aussi renforcés, avec l'embauche d'Amy Porter (ex-Sun Europe) et de Saïd Aissaoui (ex-RTL). De quoi faire oublier la perte d'un des clients-phares de l'agence, McDonald's. Ce dernier n'a pas apprécié que son concurrent Quick passe chez Young&Rubicam. Il pesait 7millions de francs dans la marge brute de Burson-Marsteller.

Envoyer par mail un article

Burson-Marsteller se renforce

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.