Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

COUPONS DE RÉDUCTION

La Sogec perd son monopole

26/11/1999

Le Conseil de la concurrence remet en cause la position du leader français du coupon de réduction. Pour le plus grand plaisir des nouveaux acteurs du marché.

Rien à déclarer. Louis Wintenberger, patron de la Sogec, se refuse à commenter la décision du Conseil de la concurrence, saisi en juillet par son concurrent Scan Coupon. Le leader du coupon de réduction vient pourtant d'être condamné à suspendre immédiatement la clause d'exclusivité inscrite dans les contrats passés avec ses clients, soit l'écrasante majorité des industriels français. Pendant des années, la Sogec a oeuvré seule en France. Elle faisait obstacle à une concurrence qui, depuis peu, veut accéder à un marché en pleine expansion. En sept ans, le nombre de coupons émis est en effet passé dans l'Hexagone de 1 à 7milliards pour un marché évalué à 400MF. Scan Coupon, filiale du groupe de marketing opérationnel High Co, s'est lancée en 1996 sur ce créneau, avec un logiciel permettant de valider et de comptabiliser instantanément les coupons en caisse. La société a réussi à se développer en misant sur les enseignes de grande distribution qui n'ont pas de contrats d'exclusivité avec la Sogec. Scan Coupon a ainsi mené des actions ponctuelles de trade marketing avec Casino, Géant et Cora. Idem pour Nielsen Clearing House (NCH), créée en juillet 1998, qui travaille avec Carrefour. Dernier acteur à s'être implanté en France, Euro Data s'est aussi résigné à ce type d'opération.

Jugement d'ici à deux ans

Là encore, la Sogec aurait fait barrage.«Pour des opérations nationales, les distributeurs, qui n'assurent pas le tri des coupons, les renvoient à la Sogec qui doit nous retourner ceux de nos clients-distributeurs. Or, elle ne le fait pas», assure Vincent Demay, directeur général de Scan Coupon qui affiche 5 à 6MF de pertes annuelles. L'attitude de la Sogec porte, selon le Conseil de la concurrence,« une atteinte grave et immédiate à l'économie générale, à celle du secteur concerné, à l'intérêt des consommateurs ou à l'entreprise plaignante ». L'affaire sera jugée au fond d'ici à deux ans. La Sogec envisage de faire un référé pour suspendre le jugement. Mais« rares sont les mesures conservatoires déjugées », indique-t-on au Conseil de la concurrence. En attendant, les Scan Coupon et autres NCH ont désormais les mains libres.

Envoyer par mail un article

La Sogec perd son monopole

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.