MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Marques
Voir les dossiers Marques
Votre Flux Rss Stratégies Marques
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

«Entre 7 et 11% de celebrity marketing en France en 2015»

Publicité

28/01/2016 -

L’année 2015 a été une année record pour le celebrity marketing, selon Brand and Celebrities. La start-up a en effet recensé et décrit sur son blog plus de 1000 partenariats entre célébrités et marques. Son directeur général Quentin Bordage revient sur les grandes tendances qui ont marqué l’année.

Quentin Bordage, directeur général de Brand and Celebrities.
Quentin Bordage, directeur général de Brand and Celebrities.
© DR

Quentin Bordage, directeur général de Brand and Celebrities.

Quelle a été la principale tendance du celebrity marketing en 2015?
Quentin Bordage. La première tendance est l’émergence des influenceurs. Les marques veulent plus que de simples célébrités et font de plus en plus appel à des personnalistés qui sont aussi de véritables influenceurs, qui peuvent activer leurs campagnes sur leurs réseaux sociaux.


Par exemple?
Q.B. Les top-models ont représenté environ 20% des partenariats entre marques et célébrités en 2015. Les mannequins comme Kendall Jenner, Gigi Hadid et Cara Delevingne sont sollicités par les marques pour leur beauté bien sûr, mais surtout pour leurs millions de fans sur les réseaux sociaux, notamment Instagram. De nombreuses campagnes font également appel à des youtubeurs pour des dispositifs digitaux, déployés notamment sur You Tube, bien sûr. Et ça marche, puisque 42% des publicités les plus populaires sur You Tube en 2015 utilisent l’image d’un youtubeur!


Quelles autres tendances avez-vous remarquées?
Q.B. Le celebrity marketing prend de nouvelles formes: on voit de plus en plus de dispositifs multistars, par exemple jusqu’à 38 célébrités pour une collection capsule Alexander Wang! Les marques peuvent ainsi toucher des cibles variées en fonction de l’audience de chaque star.


Pourquoi 2015 a-t-elle été une année record en termes de celebrity marketing?
Q.B. Brand and Celebrities a lancé en 2015 l’Observatoire du celebrity marketing, afin de mesurer la présence des célébrités dans la publicité. Les études précédentes faisaient état de 4% de celebrity marketing dans la publicité en France, et l’Observatoire a mesuré entre 7% et 11% de celebrity marketing. Le marché est donc en pleine croissance en France.


En 2015, quels ont été les exemples les plus réussis en celebrity marketing?
Q.B. Au niveau international, on peut citer le spot du Super Bowl 2015 de «Clash of Clans Revenge» avec Liam Neeson: c’est la publicité la plus vue sur You Tube, avec plus de 100 millions de vues! D’autres campagnes ont marqué 2015: Adidas avec Lionel Messi, H&M avec David Beckham et Kevin Hart, Nina Ricci avec Laetitia Casta…


Et en France?
Q.B. La campagne de la Fondation Nicolas Hulot avec les youtubeurs du collectif Golden Moustache a fait un carton: la vidéo virale a comptabilisé près de 7 millions de vues sur Facebook et You Tube, et la pétition a récolté 660 000 signatures.


Quelles prédictions faites-vous pour 2016?
Q.B. La principale tendance que nous percevons sera technologique, car l’ère de la data est en train de révolutionner le celebrity marketing. Les données que l’on peut récolter sur les célébrités et les marques permettent désormais de les faire matcher sur des critères rationnels et mesurables, comme la cible démographique, les valeurs ou encore les sujets d’influence. Pour aller plus loin, la technologie permet également de faciliter la mise en relation et la contractualisation entre une marque et une célébrité, grâce à des plateformes automatisées en ligne.


Propos recueillis par Océane Redon
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants