MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Marques
Voir les dossiers Marques
Votre Flux Rss Stratégies Marques
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

Accorhotels créé un «shadow comex» avec des 25-35 ans

Transformation digitale

03/02/2016 -

Sebastien Bazin, PDG du groupe hôtelier, met en place un cabinet fantôme composé de 12 jeunes cadres de l'entreprise à qui toutes les décisions du comité exécutif quinquagénaire seront soumises.

Sebastien Bazin, CEO d'Accorhotels
Sebastien Bazin, CEO d'Accorhotels

Sebastien Bazin, CEO d'Accorhotels

A l'occasion du 01 Business Forum organisé le 2 février par BFM Business et consacré à la transformation digitale, Sébastien Bazin, PDG d'AccorHotels, a annoncé que son groupe allait créer, à compter du 4 février ,un «shadow comex» de douze hommes et femmes de moins de 35 ans, constatant que la majorité des entreprises récentes (essentiellement des start-up et entreprises digitales) ayant rencontré le succès ont été créées par des moins de 35 ans. Dans son secteur, d'Airbnb à Tripadvisor, le groupe hôtelier est au coeur de cette révolution des usages. «Or chez nous, plus de 90% des décisions sont prises par des plus de 50 ans», constate-t-il.

Selon nos informations, ce comité exécutif fantôme est composé de 12 cadres de 25 à 35 ans, de 7 nationalités différentes, issus des métiers du marketing, de la distribution, de la restauration et du revenu management et présents dans l'entreprise depuis 5 à 12 ans.

Ce collectif de jeunes sélectionné par ses ainés sera un support du Comex du groupe et aura accès aux même informations que lui - «tout ce que nous déciderons leur sera soumis», indique Sébastien Bazin -

Derrière cette initiative, fruit d'une réflexion sur le leadership menée par Arantxa Balson, la directrice générale des ressources humaines, arrivée en mai dernier, une méthodologie a été mise en place. Ces jeunes vont travailler en amont du Comex mensuel avec un coach exterieur qui va les aider à formaliser des propositions à soumettre à l'ordre du jour. Leur mandat est de 1 an, à charge pour chacun d'eux d'identifier, à leur tour, deux remplaçants potentiels pour le comité de l'année suivante.

Enjeu de pédagogie

La création de ce Comex de l'ombre entre dans le plan digital du groupe qui demande encore, selon Sébastien Bazin, «beaucoup de pédagogie».«La révolution, il faut l'embrasser pas la subir. Mais ce n'est pas dans les montants de l'investissement ou l'architecture du plan. Il faut mettre un effort inouï dans la pédagogie. J'ai 180 000 collaborateurs et une grande partie d'entre eux ne comprennent pas ce plan. Le digital c'est déjà une mutation du discours», a-t-il insisté lors de la conférence.

Par ailleurs le patron d'AccorHotels a évoqué la concurrence des sites de réservation en ligne à laquelle son groupe est confronté. «90% des achats se font sur les deux premières pages d'un site de réservation d'hôtel. Quand vous allez sur Booking, ce n'est pas le meilleur hôtel qui sort en premier mais celui qui paie pour apparaître. Il faut changer ça.»

Lire également, La transformation digitale avant tout économique-bilan des orientations de la transformation digitale des entreprises à l'issue du 01 Business Forum du 2 février.


Cathy Leitus
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Plus d'informations sur Stratégies.fr

Dans l'annuaire des agences et prestataires :
Business