MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Marques
Voir les dossiers Marques
Votre Flux Rss Stratégies Marques
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

Drivy ouvre davantage sa plateforme aux professionnels

Stratégie de marque

11/02/2016

La société française Drivy, spécialisée dans la location de voitures entre particuliers, a décidé d'ouvrir davantage sa plateforme de réservation aux professionnels. «L'ouverture de Drivy aux professionnels résulte d'un constat simple: de plus en plus de professionnels, locataires comme propriétaires, sont attirés par le service», a souligné la start-up dans un communiqué, en disant capitaliser «sur les progrès récents de sa plateforme pour toucher un marché plus large».

«Les loueurs professionnels, les professionnels de l'auto (garagistes, concessionnaires, carrossiers), les artisans ou commerçants souhaitant rentabiliser leurs véhicules lorsqu'ils ne sont pas utilisés, et les entrepreneurs qui investissent dans des véhicules dédiés à la location disposent désormais d'un service sur-mesure, avec une équipe dédiée et des outils adaptés à leurs besoins», a expliqué la société fondée en 2010. Les professionnels, qui peuvent proposer leurs voitures à la location sur Drivy depuis 2014, sont déjà quelque 300 à le faire, selon l'entreprise.

35% du marché

De leur côté, «les locataires ayant besoin de louer une voiture dans un cadre professionnel (voyages d'affaires, rendez-vous...) peuvent désormais louer sur Drivy grâce à l'extension de la couverture» garantie par la société d'assurances de l'entreprise, a-t-elle fait valoir. Auparavant, seul l'usage personnel était autorisé.

Drivy s'ouvre ainsi un secteur qui représente selon lui quelque 35% du marché de la location de voitures en France, et dit viser en priorité les travailleurs indépendants et les salariés de petites entreprises, «très sensibles au prix et ne disposant ni de flotte d'entreprise ni de contrat avec de grandes sociétés de location» classiques.


Delphine Soulas-Gesson, avec AFP
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants