MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Marques
Voir les dossiers Marques
Votre Flux Rss Stratégies Marques
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article
Page 1/2

Paris 2024: en avant la musique !

Evénementiel

16/02/2016 -

La campagne de communication de la candidature de Paris pour l’organisation des JO 2024 débute réellement ce mercredi avec le dépôt du premier dossier et un événement à la Philharmonie de Paris. Le parcours est ensuite très cadré jusqu’à l’élection de la ville hôte, en septembre 2017.

© Albin Roifour

C’est ce mercredi 17 février que sera déposé le dossier de candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques en 2024. Le document, rédigé en anglais et en français, sera remis en version numérique, sous la forme de 80 clés USB, aux représentants du Comité international olympique (CIO), à Lausanne (Suisse). A Paris, quelque 2 000 personnes seront invitées l’après-midi à la Philharmonie de Paris pour découvrir les détails du projet olympique et le film de soutien, réalisé par l'agence BETC. L’événement sera orchestré par l'agence Ubi Bene.

Toutefois, ce mercredi 17 février n’est que la première étape du long processus mis en place par le CIO menant à l’élection de la ville hôte, le 13 septembre 2017. Paris, Rome, Budapest et Los Angeles, les quatre villes officiellement candidates pour les JO de 2024, devront suivre un parcours très balisé et détaillé dans un document de 52 pages. Et attention à celui qui franchira la ligne blanche.

Le dossier de candidature est composé de trois parties. La première, remise ce mercredi, concerne la «vision», le concept des jeux et la stratégie. La deuxième, déposée le 7 octobre 2016, sera consacrée à la gouvernance, aux aspects juridiques et au financement des sites. Enfin, la troisième partie, prévue pour le 3 février 2017, est intitulée «Livraison des Jeux, expérience et héritage en termes de sites olympiques». Chaque dépôt de dossier est accompagné par le règlement de «frais de services» auprès du CIO: 50 000 dollars (44 870 euros) pour les deux premiers, et 150 000 dollars (134 600 euros) pour le troisième.

Sondages commandés par le CIO

Pendant que les villes rédigeront leurs dossiers, le CIO organisera, via un «institut indépendant d’études de marché» un sondage dans chacun des pays candidats: dans la ville initialement, puis dans la région et le pays ensuite. Les résultats seront communiqués aux comités et relevés lors de la visite de la commission d’évaluation du CIO, prévue début 2017.

Mais, jusqu’à septembre 2017, les membres des comités de candidatures ne resteront pas cloîtrés dans leurs bureaux. Tony Estanguet et Bernard Lapasset, les coprésidents de Paris 2024, pourront se déplacer, voir des personnalités, parler avec des responsables de fédérations sportives et même croiser des membres du CIO. Là encore, le cadre de la communication sera limité. Ainsi, jusqu’au 3 février 2017, seule la «promotion nationale» est autorisée. Pas de publicité de Paris 2024 à l’étranger d’ici là, donc. Avec une exception: les Jeux de Rio, cet été au Brésil, où chaque ville candidate pourra disposer d’un «espace d’exposition»... de 20m2. Paris 2024 sera présente au Club France.


Page 1/2
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants