MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Marques
Voir les dossiers Marques
Votre Flux Rss Stratégies Marques
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

Fitbit en quête de performance

Marketing sportif

04/03/2016 -

La marque américaine de traqueurs d’activité est partenaire titre du semi-marathon de Paris. Objectif: développer la notoriété de la marque et s'attaquer au marché des montres GPS et connectées en France.

© ASO

Paris a son marathon, mais aussi son semi (21,1 kilomètres). Dimanche 6 mars, plus de 40 000 personnes prendront le départ du troisième plus grand semi-marathon du monde. Il faudra compter presque autant de montres connectées au poignet des concurrents ou de smartphones dans leur poche. Une cible idéale pour Fitbit. Leader des traqueurs d’activité ou compteurs de pas (la marque affiche une part de marché de 51% en France), l’entreprise américaine s’attaque à présent à celui des montres GPS et connectées.

«Nous venons du monde du bien-être, mais nous développons aussi des montres connectées avec GPS et cardio-fréquencemètre pour les coureurs à pied, explique Benoît Raimbault, directeur marketing Europe de Fitbit. Nous avions besoin de nous rapprocher de cette communauté.» L’accord avec Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur des épreuves, offre donc une opportunité de visibilité et de légitimité à la marque. Fitbit devient pour trois ans le partenaire titre du semi-marathon parisien. Une manière de pénétrer cette cible, différente et bien moins âgée que celle des traqueurs d’activité.

Leader des montres GPS aux Etats-Unis

Fitbit profitera surtout d’un espace de 300 m2 dans le village du semi-marathon, là où tous les coureurs passent pour retirer leur dossard. La marque y présentera sa nouvelle montre, Blaze, lancée à cette occasion. «L’objectif est de mettre nos produits en main», confie Benoît Raimbault.

Fitbit s’attaque à un secteur où sont déjà installés des spécialistes, comme Garmin et Polar. «Nous avons beaucoup d’atouts, affirme Benoit Raimbault. Notre application de suivis de données est très performante et permet le partage avec sa communauté. Et, aux Etats-Unis, nous sommes devant nos concurrents.»

En 2015, Fitbit a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 1,8 milliard de dollars, soit plus du double que celui de l’année précédente. Les Etats-Unis en représentaient 80%. C’est dire si le potentiel de développement en France et en Europe est important pour la marque, dont le site est visité chaque semaine par quelque 18 millions d’utilisateurs actifs.


Bruno Fraioli
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants