MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Marques
Voir les dossiers Marques
Votre Flux Rss Stratégies Marques
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article
Page 1/2

3e Scène, vecteur gagnant de l’Opéra de Paris

Digital

23/03/2016 -

L’Opéra national de Paris et l’agence Dream On remportent le Grand Prix Stratégies du marketing digital 2016 pour 3e Scène, la plateforme numérique lancée en 2015 de diffusion de créations originales propres à élargir et rajeunir son public et l’amener à découvrir les scènes de Garnier et Bastille.

C’est l'une des initiatives de Benjamin Millepied, le directeur de la danse de l’Opéra national de Paris, nommé en novembre 2014 et démissionnaire en février dernier, qui aura traversé la maison comme un météore, après avoir manqué ce «pas de deux» avec le ballet et l’administration pour incompatibilité de rythme, de méthode, de vision… Le danseur et chorégraphe star, marié à l’actrice Natalie Portman, était pourtant une judicieuse idée de Stéphane Lissner, le directeur de l’Opéra, pour réformer et insuffler modernité et glamour à cette vieille maison, tout en séduisant mécènes et une nouvelle génération de public.
Moderne et novatrice, 3e Scène, inaugurée en septembre 2015 sur le site Internet de l’Opéra de Paris, l’est résolument. Cette plateforme numérique gratuite propose des cartes blanches, commandées par l’Opéra, à des artistes d'autres horizons (cinéastes, dessinateurs, écrivains, plasticiens, photographes), sur les thèmes de la danse et de la musique, et s'inspirant du Palais Garnier et de l’Opéra Bastille à travers les décors, studios de répétition, coulisses, métiers aussi (O comme Opéra, Portraits d’Etoiles, la toile de Giselle, Piano Piano…)...«Mais pas sous la forme de documentaires, mais de créations», insiste le danseur et producteur Dimitri Chamblas, appelé en mars 2015 par son ami Benjamin Millepied pour prendre la direction artistique de 3e Scène. Comme l’expliquait Stéphane Lissner en février 2015 « si l’on veut parler aux nouvelles générations et les convaincre, il faut le faire avec les interlocuteurs avec qui elles sont déjà en contact ».

Transformer la perception d’une institution

Ce projet qu'on pourrait qualifier aussi de "brand content artistique" ne pouvait pas laisser indifférent le jury du Grand Prix Stratégies du marketing digital, qui lui a décerné la plus haute récompense et l’a préféré à l’opération «Relock Love» d’Orange, signée Marcel. «Cette finale nous a permis de questionner le marketing digital dont la palette est très large, se félicite Antoine Pabst (Razorfish France), le président du jury. Ainsi l'opération Orange est une idée publicitaire qui tire avantage du média digital quand 3e Scène est une idée digitale qui a la volonté de transformer la perception d’une institution. Nous avons choisi de récompenser le design de 3e Scène, sa stratégie de contenus et une démarche de sens, qui propose un lieu alternatif pour toucher un public plus jeune et présenter une image plus moderne de l’Opéra

Cette idée est née chez l’agence Dream On, qui a remporté à l'automne 2014 la compétition lancée par l'Opéra national de Paris qui recherchait son agence de communication pour les six ans à venir, pour redéfinir son identité visuelle, ses supports de communication et plancher sur son écosystème digital.

Toucher un public nouveau et international

Seul opéra au monde à avoir deux scènes, l’Opéra de Paris attendait aussi des agences en lice une solution pour expliciter cette particularité. «Il nous est apparu que le digital allait résoudre l’équation globale posée, cette troisième scène virtuelle allait nous ramener au lieu physique» explique Jean-baptiste Marchand, directeur du digital chez Dream On, en team avec le directeur de création Edouard Hooreman. «Le nom même de 3e Scène induit l’existence des deux autres scènes», pointe Fabrice Gueneau, fondateur de Dream On. «L’Opéra national de Paris recherchait des solutions innovantes dans le cadre de son projet digital, confirme Stéphane Löber, son directeur adjoint de la dramaturgie, de l’édition et de la communication. La volonté stratégique de l’Opéra, notamment de toucher un public nouveau et international, a croisé la proposition de Dream On.»

Dans les mains de Dimitri Chamblas, le projet a pris, depuis, son envol artistique. «Ces créations digitales construisent un patrimoine pour l'Opéra de Paris et certaines ont déjà été exposées à Beaubourg ou à Hong-Kong, se félicite-t-il. Preuve que 3e Scène est une scène artistique à part entière». Lire entretien page suivante.  Cathy Leitus


Page 1/2
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Plus d'informations sur Stratégies.fr

Dans l'annuaire des agences et prestataires :
Business

 
 
 
Annuaires professionnels en ligne


NOUVEAU Les Guides avec une version digitale
 
APPELS D'OFFRES AVEC 


Consultez les appels d'offres publics du secteur du marketing, des médias et de la communication

 
 

 
FORMATION AVEC

Toutes les formations et conférences
 
 

Abonnez-Vous à Stratégies