Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

La dernière campagne Bagelstein au coeur d'une polémique

08/06/2016 - par Delphine Soulas-Gesson, avec AFP

L'association Les Chiennes de garde a déposé une plainte devant le Jury de déontologie publicitaire pour protester contre
la dernière campagne de publicité de la chaîne de restauration rapide Bagelstein, qui fait référence à l'affaire Baupin. L'enseigne «est coutumière des campagnes de publicité d'un goût douteux, et particulièrement sexiste et homophobe», explique l'association féministe sur son site internet.

«Aujourd'hui, Bagelstein va plus loin et surfe sur une affaire de harcèlement et agressions sexuelles», ajoute-t-elle. En cause, une «affiche, photographiée à Nantes et relayée sur les réseaux sociaux vendredi 3 juin, [qui met en scène] un échange de SMS fictifs avec Denis Baupin, qui commence par: "il est chaud votre trou?"»

«L'affichage sur l'emballage des produits, des menus et des murs de cette enseigne multiplie des propos inacceptables», ajoutent Les Chiennes de garde, citant de nombreux exemples et dénonçant «ces incitations sexistes/homophobes au harcèlement et à la violence».

Des défis sur Twitter

Et l'association d'ajouter: «Ces propos sont également relayés sur leur compte Twitter qui propose chaque jour des défis à leurs clients», tels que «Cap ou pas cap de mettre ta main sous la jupe de Serena Williams?», «Cap ou pas cap de publier les
conseils de drague de Denis Baupin?».

Sur les réseaux sociaux, de nombreux utilisateurs se sont également indignés de la teneur de ces messages, obligeant l'enseigne à présenter ses excuses. «Depuis sa fondation, notre enseigne a fait le choix d’une communication décalée, basée sur le détournement, l’humour et l’irrévérence [...]. L’intensité des réactions montrent que nous nous sommes trompés. Mea culpa: nous présentons nos sincères excuses à celles et à ceux qui auraient pu s’en sentir à juste dire froissé», écrit Bagelstein dans un communiqué, regrettant «une publicité incomprise».

Rappelons que le Jury de déontologie publicitaire a pour mission de statuer sur les plaintes du public à l'encontre des publicités diffusées.

Envoyer par mail un article

La dernière campagne Bagelstein au coeur d'une polémique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.