Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Jeux vidéo

La bataille autour d'Ubisoft continue

06/09/2016 - par Emmanuel Gavard avec AFP

Alors que Vivendi détient toujours 23% du capital de l'éditeur de jeux vidéo, ses fondateurs ne comptent pas en rester là. Ils contre-attaque, en montant encore à leur tour.

La bataille n’est pas finie. Après la montée au capital du groupe de médias Vivendi dans l’éditeur de jeux vidéo Ubisoft, ses fondateurs, les frères Guillemot, ont annoncé en acquérir jusqu'à 3,5% supplémentaires, selon un communiqué publié le 5 septembre.

Cette acquisition sera réalisée grâce à un contrat signé avec une banque dont l'identité n'a pas été divulguée. Il prévoit l'achat d'un nombre maximal de 4 millions d'actions Ubisoft, financé par ladite banque.

Bras de fer

Au cours du titre du groupe, lundi 5 septembre au soir à la Bourse de Paris, cette transaction pourrait coûter jusqu'à 146 millions d'euros environ.

Rappelons que Vivendi s'est lancé depuis plusieurs mois dans une offensive visant les éditeurs français de jeux vidéo Ubisoft et Gameloft, tous deux fondés par les cinq frères Guillemot.

Dans le cadre de cette double bataille, Vivendi a pour l'instant réussi à prendre le contrôle de Gameloft, forçant l’un des frères, Michel Guillemot, à quitter l'entreprise. Le groupe de médias est monté à environ 23% du capital d'Ubisoft. La famille Guillemot détient de son côté une part du capital proche de 10%. 

Envoyer par mail un article

La bataille autour d'Ubisoft continue

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.