Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Digital

Baidu veut se relancer avec l'IA

28/04/2017 - par Gilles Wybo, avec AFP

Le bénéfice du géant du web chinois est toujours en recul. La raison? A la suite d'un scandale en 2016, il a renforcé le contrôle de la publicité en ligne. En parallèle Baidu investit massivement dans l'IA.

Le groupe internet chinois Baidu, qui a vu ses résultats chuter à nouveau au premier trimestre, largement du fait de contrôles accrus sur la publicité, assure miser pour se redresser sur l'essor de l'intelligence artificielle. Après avoir vu son bénéfice annuel divisé par trois en 2016, le «Google chinois» n'a pas su inverser la tendance sur les trois premiers mois de 2017:son bénéfice net a plongé de 10,6% sur un an à 1,78 milliard de yuans (238 millions d'euros).

Son chiffre d'affaires, en revanche, a gonflé de 6,8% pour s'élever à 16,89 milliards de yuans (2,25 milliards d'euros), dont 70% sont désormais alimentés par l'internet mobile, contre 60% auparavant. Pourtant, c'est vers l'intelligence artificielle que Baidu veut désormais orienter ses efforts à coups d'investissements massifs, un pari pour diversifier son activité et tourner la page d'un retentissant scandale ayant pesé sur ses comptes l'an dernier. «L'évolution stratégique pour transformer notre groupe axé sur l'internet mobile en un groupe focalisé sur l'intelligence artificielle se poursuit [...] et nous en voyons déjà les puissants avantages sur les services existants», a affirmé le PDG Robin Li, cité dans un communiqué.

 

Contrôle plus strict des publicités en ligne

 

Baidu a nommé en février comme vice-président du conseil d'administration Qi Lu, un ex-responsable de Microsoft, avec pour mission d'accélérer la recherche et le développement d'applications liées à l'intelligence artificielle. En mai, l'entreprise avait été prise pour cible par les réseaux sociaux à la suite de la mort d'un étudiant cancéreux dont la famille avait utilisé le moteur de recherche pour trouver un traitement qui s'était révélé inefficace.

Le gouvernement et Baidu avaient alors promis des contrôles plus stricts sur les publicités en ligne, et cela pèse depuis lourdement sur les revenus du groupe, d'autant que d'autres géants du web, d'Alibaba (vente en ligne et paiements électroniques) à Tencent (messagerie We Chat) tendent à lui prendre de larges parts de marché.

 

Accord avec Netflix

 

En dépit de l'accent mis sur l'intelligence artificielle, Baidu n'en abandonne pas pour autant ses plateformes traditionnelles: il a conclu cette semaine un accord avec Netflix, un service américain de vidéos en ligne. Des séries comme «Black Mirror» ou «Stranger Things» pourront ainsi devenir disponibles pour les abonnés chinois sur la plateforme Iqiyi.com (administrée par Baidu) en même temps qu'aux Etats-Unis.

Plusieurs séries de Netflix comme House of Cards, diffusées auparavant via des accords partiels, avaient déjà connu un succès retentissant auprès des Chinois, mais l'américain n'avait pas pu s'établir durablement dans le pays.

Envoyer par mail un article

Baidu veut se relancer avec l'IA

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.