Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Start-up

10 innovations à retenir de Vivatech

22/06/2017 - par La Rédaction

66000 visiteurs, 6000 start-up et 400 speakers… Durant trois jours Vivatech a fait le plein, Porte de Versailles, à Paris. Zoom sur dix innovations marquantes.

1. Le vidéomapping de Ruinart

Dans la salle à manger Ruinart, à Reims, où la marque de champagne du groupe LVMH, accueille des clients pour tester les accords mets-vins, elle a adopté un dispositif de vidéomapping, qui était en démonstration à Vivatech. Des images sont projetées dans et autour des assiettes des convives, dans le cadre d’une expérience immersive qui dure trois minutes. Une façon pour la marque, créée en 1729, de plonger ses clients dans une fresque historique autour de l’art de vivre.

2. Le teint particulier de Lancôme
Marre des fonds de teint qui s’écaillent, qui donnent la peau orange ou la peau cimentée ? Lancôme propose un fond de teint sur mesure. Pour réaliser ce «teint particulier», il faut d’abord analyser la peau avec un scanner qui prend en compte la carnation de la peau, si la peau est grasse ou sèche, si elle a des tâches… les données sont ensuite envoyées à un ordinateur qui les transmettent à une machine. Quinze minutes plus tard, le fond de teint est prêt, dans un flacon avec une étiquette personnalisée du nom de l’utilisatrice et sa nuance exacte. Cette innovation sera disponible dès le mois d’octobre aux Galeries Lafayette, prévoir 70 euros le flacon de 22 mL.

3. L’atelier Fred
Il était déjà possible de personnaliser le bracelet force 10, emblématique de la marque Fred, avec plus de 1000 combinaisons. La marque propose, avec l’Atelier Fred, de faire du sur mesure en magasin. Le client peut choisir sur une tablette avec un écran de 70 centimètres sur 30, au sein d’une matériauthèque, l’or de la manille et des attaches (blanc, jaune…), la pierre ornementale (diamant, saphir…), le câble (couleur, matériau…) et même de graver sa manille. Il pourra le personnaliser avec plus de 450 millions de possibilités. Les résultats seront affichés instantanément grâce à la technologie RFID.

4. La brosse connectée de Kérastase
La filiale du groupe L’Oréal, Kérastase, s’est associée avec Withings, pour concevoir une brosse connectée. Les petits picots de la brosse en apparence banals, sont en réalité des microphones qui écoutent le bruit des cheveux. Lors de la coiffe, l’utilisateur saura si ses cheveux sont en bonne santé, s’il faut les laver, les nourrir… Un capteur de gestes est également présent afin d’éduquer l’utilisateur aux bonnes pratiques. Connectée via le Wifi ou le Bluetooth d’un smartphone, l’application dit tout sur la santé des cheveux et propose même les soins à adopter au bon moment de la semaine.

5. Les mentalistes de Qwant
Non content de vous offrir un Avatar 3D à votre image, pour diffuser vos formes un peu partout sur la toile, le navigateur Qwant, garanti sans traçabilité, mettait des mentalistes à disposition à Vivatech. Le but, revenir à l’essentiel et valoriser votre humanité, sans vous réduire à des données. Les deux mentalistes, avec foulards et casques audio vissés sur les oreilles, dressait un portrait de vous rien qu’en vous regardant, et sans rien connaître de votre vie. Baptisés les Bumbys, ils tapaient à la machine –et non sur un ordinateur connecté– le portrait, et le signaient. Une animation originale qui ne demandait que de la patience au regard de son succès…

6. Une immersion dans les start-up partenaires de Carrefour
De loin on aurait pu prendre cela pour des douches… Pour présenter l’écosystème de start-up avec lequel il collabore, le distributeur a imaginé une expérience immersive. Bien plus excitante que de passer de stand en stand… Dans une «douche» surélevée, avec des ventilateurs en haut et en bas, la tête vissée dans un casque de réalité virtuelle et un joystick à la main, le visiteur se balade de pôle en pôle et se voit présenter les start-up avec lesquelles le groupe travaille pour améliorer son expérience client, que ce soit en magasin, dans les centres commerciaux, etc. Ludique, pratique: une idée à garder.

7. Un portrait par un robot chez Google
Sur le stand Google, parmi les multiples présentations d’intelligence artificielle colorée, comme le groupe sait le faire, la firme avait installé un mur de portraits dessinés par un robot. Après vous avoir photographié via un smartphone, une application reconnaît les contrastes de votre visage, et les transforme en mouvement vers un robot. Ce dernier va dessiner votre frimousse… sans jamais lever le crayon. Le spectacle du robot dessinant est toujours envoutant… quant au résultat, aussi ressemblant qu’artistique ! Un robot-graphe qui fera du plus bel effet sur son frigo.

8. Le bureau bulle de Leet design
Stress, fatigue, nuisances sonores, manque d’intimité… Le travail en open space est peu propice au calme et à la sérénité. Pour remédier à ces inconvénients des espaces de travail partagés, la start-up auvergnate Leet Design, fondée en 2016, a inventé l'e-bulle», un «environnement connecté et immersif». Il s’agit d’un fauteuil à la forme ovoïde doté d’un ordinateur et d’un écran tactile. Surtout, une fois installé à l'intérieur, l’utilisateur peut s’y enfermer et se couper des bruits extérieurs. Première entreprise à avoir franchi le pas: le groupe Accorhotel, qui a passé commande pour son siège social.

9. L’enceinte directionnelle d’Akoustic Arts
Écouter un son dans un espace partagé, tout en étant le seul à l’entendre… Une idée très innovante qui commence à faire son chemin. Akoustic Arts, start-up française créée en 2010, a présenté une mystérieuse enceinte destinée à lutter contre la «pollution sonore». Le concept est comparable au système de la douche: l’enceinte, baptisée «le A», prend la forme d’une petite boîte plate qui distille le son comme des petits jets d'eau. En dehors de ce faisceau, le son nous épargne. Dans le domaine de la publicité, des applications permettant de cibler l’auditeur sont envisageables.

10. Le robot poubelle Baryl
La SNCF mise sur une poubelle robot conçue par la start-up parisienne Immersive Robotics pour lutter contre les déchets. Baryl est une poubelle autonome qui arrive à détecter les usagers ayant des détritus à jeter grâce à des capteurs et des caméras présents sous son capot. La SNCF ne compte pas remplacer les corbeilles traditionnelles par ces robots intelligents dans les gares, mais elle attend de ses usagers qu’ils prennent conscience de l’importance de jeter leurs ordures et d’être écoresponsables. Pour l’instant, elle est encore au stade de test dans plusieurs gares de France.

Envoyer par mail un article

10 innovations à retenir de Vivatech

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.