Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

De nouveaux emplois grâce au rapprochement Havas-Vivendi

23/06/2017 - par AFP

Le rapprochement entre le géant des médias Vivendi et le publicitaire Havas, effectif d'ici quelques semaines sous réserve du feu vert des autorités anti-trusts américaine et russe, «ne supprimera aucun emploi, au contraire», a affirmé le 23 juin le pdg de Havas, Yannick Bolloré à Cannes.
   
«L'idée est de créer des emplois et des activités. Il n'y aura pas d'économies sur les emplois, au contraire», a-t-il déclaré, durant une réception ouverte à la presse au festival de la publicité Lions Cannes. «Les synergies dont nous parlons doivent créer des recettes, pas être source d'économies. Vivendi a payé 10% de plus que l'évaluation faite de Havas, de 3,9 milliards d'euros, cela signifie une prime de 319 millions d'euros et c'est ce que nous devons créer en terme de valeur», a-t-il ajouté.

«Nous devons encore attendre quelques semaines pour avoir l'accord en Russie et aux Etats-Unis, encore deux semaines et nous serons ensemble», avait-il auparavant déclaré, aux côtés d'Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi et Lucian Grainge, pdg d'Universal Music Group.

«Honnêtement, je suis très confiant (...) et enthousiaste», a-t-il dit, en rappelant l'avis positif des instances représentatives du personnel des sociétés Vivendi, Havas et Bolloré: «Les syndicats français connus pour leur lenteur sur ce type de dossier ont donné leur accord en moins d'un mois, et ils sont aux anges».

Le groupe Vivendi doit payer 9,25 euros par action d'Havas, ce qui valorise Havas à 3,881 milliards d'euros. L'idée d'un rapprochement entre les deux groupes était dans les tuyaux depuis mai 2016. Une autre option pour Havas aurait été de s'associer avec des entreprises du secteur technologique, mais «nous croyons que la créativité n'a jamais été aussi importante».

«Nous avons démarré ce voyage il y a trois ans», a précisé M. de Puyfontaine, en exhibant son smartphone: «C'est en train de devenir la tour de contrôle de chacun !». Raison numéro 1, a-t-il ajouté, cela l'a toujours chagriné d'être une entreprise «cousine» d'Havas: «On voulait vraiment devenir frère et soeur». Raison numéro 2: «Quand on pense à notre position, médias, contenus, divertissement, télécoms, technologies, et aussi données et science du consommateur, publicité, c'est l'environnement dans lequel nous opérons. Nous sommes sur le point de créer le numéro un mondial dans cet environnement (...) C'est un projet excitant (...) Havas-Vivendi, la meilleure entreprise, moderne, rapide, innovative et créative», s'est-il félicité.

Bien maîtrisée par les publicitaires, l'analyse du comportement des consommateurs est devenue cruciale pour le développement des différents métiers de Vivendi, télévision payante (Canal+), jeux vidéo (Gameloft), musique (Universal), vidéos sur internet (Daily Motion). Les agences de publicité sont aussi expertes en contenus courts, un format adapté sur les terminaux mobiles (téléphones et tablettes).

Envoyer par mail un article

De nouveaux emplois grâce au rapprochement Havas-Vivendi

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.