Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

UE

Une nouvelle commissaire au numérique

05/07/2017 - par La Rédaction, avec AFP

Le Parlement européen a avalisé mardi la nomination de la Bulgare Mariya Gabriel comme nouvelle commissaire chargée des Services numériques. Les eurodéputés ont voté à bulletin secret à une très large majorité (517 pour, 77 contre et 89 abstentions) en faveur de la candidate proposée par la Bulgarie après la démission fin 2016 de sa précédente représentante. Déjà désignée par le président de la Commission Jean-Claude Juncker, Mme Gabriel, eurodéputée bulgare de 38 ans, occupera les fonctions de commissaire à l'Economie et la Société numériques.

Elle sera chargée d'accompagner la mise en oeuvre de la stratégie de l'UE pour un marché unique numérique, qui se caractérise par des réseaux de télécommunications à l'échelle européenne ou des services transfrontières. Elle «contribuera aux projets pilotés et coordonnées par le vice-président (de la Commission) Andrus Ansip, chargé du Marché unique numérique, et le vice-président Jyrki Katainen, chargé de l'Emploi, de la Croissance, des Investissements et de la Compétitivité», précise un communiqué du Parlement.

La Bulgare reprend ainsi le portefeuille de l'Allemand Günther Oettinger, qui avait lui-même repris les responsabilités du Budget et des Ressources humaines après la démission de Kristalina Georgieva, la précédente représentante bulgare au sein du collège des commissaires.

«La consécration d'une nouvelle génération»

Née le 20 mai 1979, Mariya Gabriel est députée européenne depuis 2009 et vice-présidente du groupe Parti populaire européen (PPE, droite) au Parlement de Strasbourg, formation à laquelle appartient le Parti Gerb au pouvoir en Bulgarie. lle est membre de la commission sur les libertés civiles, la justice et les affaires intérieures au Parlement européen et a dirigé en 2016 la mission d'observation de l'UE pour l'élection présidentielle au Gabon. Son arrivée à la Commission est «la consécration d'une nouvelle génération, très brillante», avait estimé l'eurodéputée conservatrice française Françoise Grossetête auprès de l'AFP lorsque le nom de Mme Gabriel avait été proposé par le Premier ministre bulgare Boïko Borissov.

«C'est incontestablement l'une des meilleures députées du Parlement européen», estime l'eurodéputé français Arnaud Danjean, membre de la même famille politique européenne. Il a travaillé avec elle sur de nombreux dossiers de politique étrangère, la spécialité de Mme Gabriel, qui a moins d'expérience en matière de numérique. Diplômée de l'université Paisiy Hilendarski de Plovdiv en Bulgarie ainsi que de l'Ecole doctorale de sciences politiques de Bordeaux (sud-ouest de la France), elle parle le français, l'anglais et le russe. Elle a effectué l'essentiel de son parcours professionnel à l'étranger et est peu connue en Bulgarie où les médias évoquent son amour de la danse, de Mozart et de Dostoïevski.

Mariya Gabriel, mère d'un petit garçon de deux ans, a épousé en 2012 à Sofia le Français François Gabriel, actuellement conseiller aux Affaires étrangères du président du parlement européen Antonio Tajani, membre du PPE majoritaire à l'assemblée.

Envoyer par mail un article

Une nouvelle commissaire au numérique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.