Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Distribution

Carrefour soutient la biodiversité au rayon frais

20/09/2017 - par Marie-Juliette Levin

Le distributeur poursuit son engagement dans le respect de la biodiversité en commercialisant des fruits et légumes issus de semences interdites. La campagne, réalisée par Marcel et baptisée « Le Marché Interdit » met en avant un collectif de producteurs bretons.

L’oignon rose d’Armorique, l’artichaut Camus du Léon, la betterave Cylindra, les haricots coco du Tregor… Autant de variétés de légumes dont les Français sont privés sur les marchés de France et de Navarre car issus de semences paysannes.  En effet, un décret de 1981 (lire encadré) bloque la commercialisation des semences paysannes parce qu’elles ne sont pas inscrites au catalogue officiel autorisant leur vente. Un catalogue qui limite la variété des espèces cultivées à des fins industrielles. Les paysans ne peuvent pas les cultiver librement et les consommateurs ne peuvent donc pas y goûter.

Carrefour Bio

Carrefour a décidé de proposer ces fruits et légumes à la vente en soutenant deux associations de producteurs bretons dans une démarche globale de défense de la biodiversité. Des contrats-cadres sur 5 ans seront signés avec ces agriculteurs. Carrefour, accompagné de l’agence Marcel, a lancé le 20 septembre une campagne engagée, baptisée « Le Marché Interdit ». L’idée est, d’une part, d’éveiller les consciences sur ce sujet et d’autre part, de rendre accessible au plus grand nombre, dans ses rayons, une dizaine de variétés différentes de fruits et légumes bio, produits localement, et de saison. Pour le moment, 38 magasins en Bretagne et en Île-de-France sont concernés (dont une dizaine de Carrefour Bio). « C’est une démarche sur le long terme visant à construire une filière pérenne de variétés paysannes et à démontrer, par la preuve, l’engagement de Carrefour sur la qualité alimentaire et la biodiversité », explique Philippe Thobie, directeur marketing stratégique et communication de Carrefour France.

L'ADN de Carrefour

La campagne s’articule autour d’un dispositif de communication comprenant des films et des infographies, une campagne d’affichage sauvage autour des organes de presse et des pouvoirs publics et un relai social média important. Un manifeste sera diffusé en presse écrite pour sensibiliser le grand public à cette cause et une pétition sera mise en ligne sur Change.org et le site Carrefour.fr. Largement relayée sur les réseaux sociaux, elle incitera à signer le manifeste. Des corners seront clairement identifiables en magasin avec une activation événementialisée dans le magasin de Villeneuve-la-Garenne. « Le sujet de la biodiversité est dans l’air du temps. Et c’est le bon timing pour positionner Carrefour sur ce sujet trop méconnu des semences paysannes. C’est dans l’ADN de Carrefour de défendre la biodiversité », précise Anne de Maupeou, directrice de la création de l’agence Marcel. De fait, « dans un univers du retail standardisé, nous essayons de donner du sens à ce que l’on fait », conclut Philippe Thobie. Du sens et du goût.



Que dit le décret du 18 mai 1981 ?

Le décret bloque la commercialisation des semences paysannes car elles ne sont pas inscrites au catalogue officiel qui autorise leur vente. Seuls y sont référencés des légumes issus de semences correspondant à différents critères d’homogénéité.

Depuis 1955, 80% des variétés végétales comestibles ont disparu de ce catalogue. En s’engageant dans cette démarche, Carrefour souhaite faire changer la loi à savoir :

- permettre à tous les paysans d’échanger entre eux, à des fins non commerciales, leurs semences librement reproductibles, sans obligation d’inscription au catalogue officiel

- assouplir les critères actuels d’enregistrement au catalogue pour accueillir lesdites semences. 

Envoyer par mail un article

Carrefour soutient la biodiversité au rayon frais

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies