Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet

Dove, peu importe la vérité

11/10/2017 - par emmanuel Gavard

Elle s’en rappellera ! Dove a fait blablater toute la Toile avec la mini-vidéo de sa crème pour le corps. La marque d’Unilever voulait montrer qu’elle s’adressait à toutes les femmes. Et sous un effet «changement de t-shirt», fait défiler plusieurs visages: une femme à la peau noire, puis à la peau blanche, et une autre à la peau mate s’enchaînent lorsque le t-shirt se lève. Mais la toile ne retient que les deux premières, avec des copies d’écrans «révélatrices», sans même regarder la vidéo d’origine ! Même les médias tombent dans le panneau. Résultat, au regard des publicités délirantes de lessives du siècle dernier – et du casier digital douteux de Dove en matière de racisme –, la marque est taxée d’innommable. Accusations, appels au boycott et autre noms d’oiseaux volent de tweets en tweets. Peu importe que la pub soit raciste ou non, le fait même qu’elle pourrait l’être, accompagné du plaisir de taper sur une grande marque, cloue Dove au pilori de la post-vérité. Fidèle aux bonnes pratiques de com de crise, la marque s’excuse pour ne pas fâcher l’émotion publique, courbe l’échine et baisse les bras. Sur les réseaux sociaux, peu importe la vérité, le client est roi.

Envoyer par mail un article

Dove, peu importe la vérité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.