Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Consommation

France : les ventes de cigarettes ont reculé de 1,48% en 2017

09/01/2018 - par Sorlin Chanel avec AFP

Après une baisse des volumes de 1,2% en 2016, les ventes de cigarettes ont connu un repli de près de 1,5 % en 2017 dans l’Hexagone.

Les ventes de cigarettes en France ont reculé de 1,48% en volume en 2017, selon un premier bilan établi par Logista France, fournisseur de la quasi-totalité des buralistes, un an après l'entrée en vigueur du paquet neutre en France. Au cours de l'année passée, 44,26 milliards de cigarettes ont été livrées aux buralistes dans l'Hexagone, selon des chiffres de Logista que l'AFP s'est procurés lundi.

En 2016, les ventes de cigarettes avaient déjà enregistré une baisse de 1,2% en volume, après une hausse de 1% en 2015 (la première depuis 2009). 2014 et 2013 avaient elles enregistré des baisses respectives de 5,3% et 7,5%. Le tabac à rouler, apprécié des jeunes, a lui enregistré en 2017 une baisse de 5,66% en volume, en raison d'une hausse de fiscalité sur ce produit en février.

Livraisons de tabac en baisse de 2,16%

Globalement, sur l'année passée, les livraisons de tabac (cigarettes, tabac à rouler, cigares et tabac à mâcher) sont en baisse de 2,16%.  «Sur l'ensemble de l'année, une baisse de près de 1,5% des (ventes de) cigarettes est médiocre et c'est pour cela qu'il faut des mesures nouvelles, fortes, comme le sera la hausse de 1 euro pour les (paquets de) cigarettes en mars prochain», explique le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Selon lui, le paquet neutre n'est pas la cause de cette baisse des ventes de cigarettes car il «n'avait pas pour objectif de faire baisser la consommation mais plutôt d'empêcher les jeunes de commencer à fumer».
De son côté, Philippe Coy, président de la confédération des buralistes, accuse «le marché parallèle» (qui représente 27,8% de la consommation selon le cabinet KPMG, ndlr). «Le marché légal baisse mais qu'on ne se trompe pas dans l'interprétation : ça n'a pas forcément de lien avec la baisse de la prévalence tabagique. Les gens n'arrêtent pas de fumer, c'est en revanche bien le marché parallèle qui est pointé du doigt par tous les acteurs du secteur», affirme-t-il.

Pas de réel effet paquet neutre
Pour Eric Sensi-Minautier, directeur de la communication chez British American Tobacco (BAT), «à ce stade, on ne voit pas d'effet frappant du paquet neutre, ni du mois sans tabac en novembre dernier». Il rappelle que les chiffres de Logista concernent «les livraisons aux buralistes et donc cela ne préjuge en rien de la consommation réelle des personnes puisqu'on n'y ajoute pas pas le marché parallèle, ni les achats transfrontaliers».
En France, 80% du prix du tabac est constitué de taxes, 8,74% reviennent aux buralistes, et le solde aux fabricants. Pour réduire la consommation de tabac, le gouvernement a prévu des augmentations successives pour atteindre, d'ici novembre 2020, un prix de 10 euros le paquet de 20 cigarettes. La prochaine hausse, de 1,10 euro par paquet, est prévue pour mars.

Envoyer par mail un article

France : les ventes de cigarettes ont reculé de 1,48% en 2017

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.