Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Crise

Le Maire appelle Lactalis à plus de "transparence"

12/01/2018 - par AdR, avec AFP

Le ministre de l'Economie Bruno le Maire a appelé vendredi le groupe Lactalis à plus de "transparence" et de "responsabilité" dans l'affaire du lait contaminé par des salmonelles, répétant qu'à ses yeux, l'entreprise avait "gravement failli".

"Lactalis devrait comprendre que la transparence est aujourd'hui la meilleure des sécurités, et qu'il aurait été préférable (...) de prendre les décisions nécessaires" en temps et en heure, a déclaré le ministre sur BFMTV et RMC. "S'il y avait eu de la part de Lactalis un peu plus de responsabilité", cette situation "ne serait pas arrivée", a-t-il ajouté, estimant une nouvelle fois que le groupe avait à ses yeux "gravement failli" dans cette affaire.

La direction du groupe est convoquée vendredi à Bercy, où Bruno le Maire a déjà reçu jeudi soir les distributeurs coupables d'avoir vendu des produits potentiellement contaminés à la salmonelle. Lactalis, piloté par la très secrète famille Besnier, a assuré jeudi soir devant la tempête suscitée par cette contamination et le rappel chaotique des produits incriminés qu'il travaillait "en parfaite collaboration avec l'Etat".

Demande de retrait de l'intégralité des lots

"S'il y avait eu une parfaite collaboration, je n'aurais pas été obligé de signer le 9 décembre un arrêté exigeant le retrait de plus de 600 lots de lait infantile", a assuré de son côté Bruno Le Maire. Selon le ministre, M. Besnier a été reçu à Bercy ce jour-là à sa demande. "Dans la discussion qu'il a eue avec mon directeur de cabinet, je lui ai demandé de retirer l'intégralité des lots en prenant la date la plus précoce possible", a assuré Bruno Le Maire.

Une demande rejetée selon lui par le patron de Lactalis, poussant Bercy à prendre son arrêté. Interrogé sur l'éventuelle responsabilité des services de l'Etat dans cette affaire, Bruno Le Maire a par ailleurs défendu les services placés sous son autorité, à commencer par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

"La DGCCRF a été en tous points remarquables dans cette affaire", a assuré M. Le Maire, rejetant les critiques formulées par des syndicats et responsables politiques, qui ont attribué la défaillance à un manque de personnel au sein de cet organisme.

Le patron des centres Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, a mis en cause jeudi soir sur son blog le rôle de l'Etat, évoquant une "défaillance systémique". "Tous les acteurs économiques, depuis le producteur Lactalis jusqu'au distributeur ont eu des points de défaillance", a-t-il écrit sur son blog, avant d'ajouter: "Et, c'est désormais une certitude, les services de l'Etat aussi".

Envoyer par mail un article

Le Maire appelle Lactalis à plus de "transparence"

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.