Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Consommation

Les soldes commencent doucement

19/01/2018 - par La Rédaction avec AFP

Plombés par le Black Friday et des températures douces, les soldes d'hiver connaissent un démarrage difficile.

Lassitude des clients, concurrence des ventes privées, températures douces, comptes bancaires vidés par le Black Friday... Les soldes d'hiver connaissent un « démarrage très poussif », selon les professionnels interrogés par l'AFP. « La tendance générale, c'est qu'on assiste à des soldes assez mous. Le démarrage est très poussif par rapport à 2017 », a affirmé à l'AFP Didier Simon de Bessac, directeur général adjoint de l'Alliance du Commerce. 75% des membres de l'organisation, qui regroupe 85% des enseignes de l'habillement, ont affirmé que les soldes se présentent « moins bien» que l'an dernier. Cette tendance se traduit depuis huit jours par un chiffre d'affaires en baisse, allant jusqu'à 5% de moins qu'en 2017. 

Une météo clémente qui freine les ventes

Le secteur de l'habillement est clairement « climato-dépendant », rappelle Simon de Bessac. « Le climat est relativement doux ces derniers temps, ça n'incite pas à acheter des grosses pièces comme les manteaux ou doudounes. Le panier moyen de ces soldes d'hiver est inférieur à celui de 2017, alors que le taux de remise est équivalent : la rentabilité ne sera donc pas au rendez-vous cette année », regrette le directeur général adjoint de l'Alliance du Commerce. À Bordeaux, la gérante d'une enseigne indépendante de cravates et chemises pour hommes confie avoir « plutôt pas trop mal démarré les deux premiers jours et puis plus rien, la météo n'aide pas ».

Les stocks vidés par le Black Friday

Le succès du Black Friday qui a eu lieu le 24 novembre 2017 plombe également les soldes d'hiver. « Ce qui fonctionne bien, c'est le Black Friday, et les ventes privées », explique Véronique Depardieu, gérante de la succursale bordelaise d'une grande enseigne cosmétique. La Fédération des enseignes de la chaussure (FEC), est sur la même longueur d'onde. « Le chiffre d'affaires de ces premiers jours des soldes est plutôt négatif, car ils suivent des ventes privées qui sont en constante progression», souligne son président, Franck Boehly. « Les commerçants n'ayant pas trop de stocks, la marchandise s'écoule assez bien, il reste peu de tailles », explique pour sa part Yves Marin, expert consommation au sein du cabinet Wavestone. Un constat partagé également par les enseignes de commerce en ligne. « Le Black Friday a vidé les stocks donc les volumes d'affaires de ces soldes d'hiver sont moins importants qu'en 2017 », dit le délégué général de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, Marc Lolivier. Ce faible démarrage des soldes devrait renforcer la volonté du gouvernement de baisser la période des soldes d'hiver d'une à deux semaines. 

Envoyer par mail un article

Les soldes commencent doucement

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.