Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Sports

Le ministère des Sports lance une vaste campagne contre les discriminations

15/03/2018 - par Pierre LOEVENBRUCK

Laura Flessel a dévoilé Ex Aequo, la nouvelle campagne multimédia contre les discriminations du ministère des Sports. Une action promue par 10 sportifs de haut niveau et un arbitre.

Le jeudi 15 mars 2018, le ministère des Sports a lancé sa nouvelle campagne pour lutter contre les discriminations. Si «Coup de Sifflet», en 2015, avait pour but de dénoncer les propos stigmatisants, cette fois-ci «Ex Aequo» veut promouvoir la tolérance dans le milieu sportif. Celle-ci a d'ailleurs comme slogan «Parfois l'égalité est une victoire».

«Il faut que nous répétions ces messages de tolérance pour parvenir à mobiliser trois millions de pratiquants en plus. C'est l'objectif de notre quinquennat. Avec cette campagne, nous voulons frapper fort», explique Laura Flessel, ministre des Sports. «Ex Aequo» traite quatre problématiques principales : l'homophobie, le racisme, le sexisme et la stigmatisation du handicap. Elle est destinée aux sportifs comme au grand public. 

 

Les premières images d'Ex Aequo seront dévoilées sur France 3 lors de l'émission «Tout le sport», jeudi 15 mars. «Nous avons conçu un spot publicitaire de 30 secondes dans lequel figurent les comédiens de la série Vestiaire. Il sera diffusé à 42 reprises pendant une semaine sur l'ensemble des chaînes du groupe France Télévisions », témoigne Laurent-Éric Le Lay. France Télévisions déploiera sur la façade de ses locaux, esplanade Henri de France, une vaste image de la campagne. 

 

Une campagne multicanale

La campagne sera également présente dans la presse via le magazine Elle. Une image avec les ambassadeurs de la campagne arobrant un tee-shirt «Ex Aequo» sera publiée dans le magazine. «Depuis la création du magazine en 1945, nous nous sommes engagés pour améliorer la vie des femmes en défendant leurs droits. Si le sexisme est l'une des quatre grandes problématiques, l'homophobie, le racisme et la stigmatision du handicap sont également des combats d'Elle», rappelle Erin Doherty, directrice de la rédaction. 

Pour la partie digitale, le ministère des Sports a fait appel à Minutebuzz. Quatre vidéos seront publiées sur les réseaux sociaux par le média spécialisé dans l'infodivertissement. Les internatutes pourront également trouver des bannières d'«Ex Aequo» en rotation sur les sites webs des chaînes de France Télévisions. 

 

Dans le même temps, la campagne profitera d'une vaste campagne d'affichage en France et en Outre-Mer. Pas moins de 700 visuels seront diffusés sur le territoire. C'est François Rousseau qui a réalisé les visuels d'«Ex Aequo». Le photographe de mode, publicité et portraitiste, a déja travaillé avec des marques comme Dior, Chanel ou L'Oréal. «Cela a été une vraie chance de pouvoir travailler avec lui», confie Laura Flessel. 

 

Des ambassadeurs prestigieux

Pour porter la campagne, le ministère des Sports pourra compter sur des ambassadeurs prestigieux. Pas moins de dix sportifs et un arbitre de tennis se sont associés pour promouvoir la lutte contre les discriminations. Parmi eux : Antoine Griezmann (football), Estelle Mossely (boxe), Sarah Ourahmoune (boxe), Cyril Moré (escrime paralympique), Florent Manaudou (handball), Souleymane Cissokho (boxe), Marie-Amélie Le Fur (athlétisme), Laura Georges (football), Frédéric Michalak (rugby), Emeline Ndongue (basket) et l'arbitre de tennis Ilyes El Bekkaoui. Sportifs de haut niveau en activité ou à la retraite, ils représentent des disciplines très variées.

 

«On ne fait pas du tout ça pour l'image. C'est un projet qui nous tient à coeur. J'espère que cela fera avancer les choses. En plus de cette campagne de promotion, il faut écouter les associations qui luttent contre les discriminations», déclare Laura Georges, footballeuse au Bayern Münich. «Il y a trop souvent des mots qui nous touchent et nous blessent. On oublie de les dénoncer. Il faut que cela cesse», dit Emeline Ndongue, ancienne internationale de l'équipe de France de basket. Tâche à eux de porter cette campagne jusqu'en 2024 où tous les regards seront tournés vers la France. 

 

Envoyer par mail un article

Le ministère des Sports lance une vaste campagne contre les discriminations

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.