Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Best of créations

La Caisse d’Epargne remonte le temps

16/04/2018 - par Marie-Caroline Royet

La Caisse d'Epargne et l'agence de communication Altmann+Pacreau font du bicentenaire de la banque un tremplin vers l'avenir. En une minute trente, la marque propose une rétrospective de sa promesse de marque « Vous être utile ».

Deux cents ans, et pourtant, la Caisse d’Épargne n’a pas pris une ride. Pour célébrer son bicentenaire, accompagnée par l’agence Altmann+Pacreau, la banque a voulu se replonger dans le passé. « Avant de se lancer, nous avons évidemment travaillé avec des historiens de la Caisse d’Épargne qui nous ont exposé le niveau de vie à cette époque-là et la problématique des populations », précise Olivier Altmann, fondateur de l’agence de communication Altmann+Pacreau. Initié par deux philanthropes, cet établissement bancaire tentait de répondre à un réel problème sociétal : « La Caisse d’Epargne a permis aux Français d’épargner pour la première fois et de ce fait, prévoir les risques », poursuit Olivier Altmann.

La Caisse d'Épargne s'offre une promenade temporelle

Le double enjeu du spot publicitaire consistait donc à retracer l’histoire de la banque tout en invitant le spectateur à se projeter dans l’avenir. « En pleine révolution industrielle, le film fait un parallèle entre notre [la Caisse d'Épargne] utilité à l'époque, et notre utilité d'aujourd'hui, pendant la 4e révolution, celle du numérique », révèle Laurent Buffard, directeur de la communication de la Caisse d’Épargne. Tourné en plan séquence, le film aligne quatre tableaux tout en respectant leur chronologie avec une fluidité naturelle. Et cette prouesse technique, ils la doivent au réalisateur Ivan Grbovic. « Avec son film « Far Cry Primal », il maîtrisait déjà le souffle épique tout en gardant une image moderne. C’est quelqu’un de jeune, nourri aux séries et aux clips, il amène une touche de spectaculaire dans l’écriture », approuve Olivier Altmann. Et cette touche s’incarne également par la présence d’un jeune homme moderne, qui se promène dans le temps et narre l’histoire de la banque. Avec subtilité, le récit est énoncé sous forme de slam. Un décalage que la Caisse d’Epargne assume venant contrecarrer la dimension historique du spot.

Millimétré

Seulement, cette impression de continuité cache de nombreuses répétitions, le format choisi ne laissant pas de place à l’erreur. « Pointilleux, Ivan a réalisé une maquette des différents plans, et avec le comédien, ils ont répété au préalable dans Paris, afin de caler chaque scène sur le script », raconte le fondateur de l’agence. Un souci du détail qui se reflète également dans le choix des costumes. Pour cette partie, ils ont fait appel à une spécialiste, Christine Guégan. Rien n'est laissé aux hasard : chaque vêtement a été pensé pour véhiculer l'idée que la banque s'adresse depuis sa création à toutes les catégories de Français. « Notre utilité c’est aussi d'être en phase avec les usages de nos clients. Nous n’avons pas attendu l’arrivée des banques en ligne pour nous lancer dans les nouvelles technologies », explique Laurent Buffard. Pas besoin de voitures volantes ni de conseillers en hologrammes pour se dire « révolutionnaire ». La modernité passe aussi par les démarches collaboratives et participatives : des valeurs que la Caisse d'Epargne veut revendiquer depuis 200 ans.

Envoyer par mail un article

La Caisse d’Epargne remonte le temps

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies