Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Qwant continue sa diversification et vise le médical

14/06/2018 - par Pierre LOEVENBRUCK

En marge de l’inauguration de son nouveau siège, la start-up française a annoncé le lancement de nouveaux services à ses utilisateurs. Notamment une intelligence artificielle et un outil de réalité virtuelle d'aide médicale.

C'est en présence du ministre de l’Économie Bruno Le Maire et du secrétaire d’Etat chargé du numérique Mounir Mahjoubi, que la jeune pousse française Qwant a inauguré ses nouveaux locaux, en plein coeur du XVIe arrondissement parisien. Mais au delà du déménagement, c’était surtout l’occasion pour la start-up fondée en 2013 de présenter ses nouveaux services et de revenir sur les dernières annonces. La nouveauté ? Qwant Masq, le nouveau pivot du moteur de recherche français: un agent de gestion de données personnelles. Il permettra aux utilisateurs de bénéficier de services personnalisés et d’interagir plus facilement entre eux pour échanger des données.

 

Il s’articulera également avec les autres services de Qwant, à commencer par Qwant Maps. Ce système de cartographie, lancé l'année dernière, donnera la possibilité aux utilisateurs d’enregistrer leurs adresses professionnelles et personnelles ainsi que différents lieux. Mais ces informations ne seront accessibles qu'à eux seuls.

 

Dans le même temps, la jeune pousse a lancé Qwant Music, en juin 2016, en version béta, une plateforme spécialisée dans la musique. Elle permet aux artistes et aux fans de bénéficier d’un espace regroupant à la fois les albums des chanteurs, une biographie et leurs activités sur les réseaux sociaux. Le service pousse même la porte du e-commerce en permettant d’acheter en ligne des places de concert des artistes recherchés sur le moteur. Ce modèle serviciel sera étendu à d'autres secteurs avec Qwant Games et Qwant Sports, pour retrouver toute l’actualité des jeux vidéos et du sport. Enfin, Qwant Junior, lancé en 2015, est un moteur de recherche spécialement conçu pour les jeunes. Il masque des résultats les sites contenant de la violence et de la pornographie. 

 

L’intelligence artificielle au service de la médecine

Mais la start-up française va encore plus loin dans la diversification. Elle a présenté ce jeudi 14 juin son service Qwant Med. Un outil d’intelligence artificielle et de réalité augmentée. « Les médecins peuvent désormais utiliser la réalité augmentée afin de faciliter les opérations et savoir précisément sur quelle zone du corps ils doivent intervenir », explique Eric Léandri, président de Qwant. Retrouver la jeune pousse dans le secteur médical n'a rien d'étonnant. C'est un secteur où l'anonymat des données est pleinement légitime, et au sein duquel l’entreprise souhaite miser sur son positionnement, concernant les informationsmédicales des patients.

 

Car c’est le point fort vanté par Qwant : la protection des données. C'est en insistant sur cet argument, notamment dans une récente campagne de publicité réalisée par Hémisphère Droit, qu'elle se présente comme une alternative française à Google. Le modèle du navigateur est basé sur la non-récolte des données de ses utilisateurs. De fait, elle ne transmet aucune information aux annonceurs pour de la publicité ciblée. « Qwant montre qu’il peut y avoir un autre modèle que celui de Google. Aujourd’hui, posséder les données, c’est possédé le pouvoir. C’est une raison de plus pour les protéger en France et en Europe. Qwant sait le faire » s’est félicité Bruno Le Maire. Les récents scandales liés aux données, ou la mise en place du RGPD constitueront-ils une aubaine pour ce challenger français ? 

Envoyer par mail un article

Qwant continue sa diversification et vise le médical

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.