Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Ad tech

7 levées de fonds pour le secteur de l'adtech en octobre 2018

06/11/2018 - par Amélie Moynot

Coup de projecteur sur sept start-up de l'adtech et de la communication digitale qui ont annoncé avoir levé des fonds en octobre, pour un total de 55 millions d'euros. Spécialisée dans le drive-to-store, Vectaury réalise la plus belle opération, avec, à elle seule, 20 millions d'euros de levés.

  • Vectaury 
Fournisseur d’une solution de drive-to-store pour le retail, Vectaury lève 20 millions d’euros auprès de Jolt Capital, société d’investissement en private equity, qui mène le tour de table. L’ambition est de faire croître l’entreprise, notamment en misant sur le recrutement. La PME projette de passer de 70 à 150 personnes en France. Elle souhaite aussi se développer à l’international en ouvrant des bureaux aux États-Unis, en Europe et en Asie. Elle veut enfin poursuivre ses efforts en matière de R&D. En savoir plus sur l'entreprise...
  • Linkfluence

Fournisseur de solutions de social listening, Linkfluence a levé 18 millions d’euros auprès de Ring Capital et Tikehau Capital pour accélérer son développement technologique et sa croissance à l’international. Il s'agit de la plus grosse levée de fonds jamais effectuée par l'entreprise. Linkfluence a annoncé, en parallèle, l’acquisition de Scoop.it, plateforme américaine de gestion de contenus, pour lui permettre d’accélérer aux États-Unis et de s’appuyer sur les ingénieurs de la société pour sa R&D. Enfin, Guillaume Decugis, cofondateur de Scoop.it, prend la tête de Linkfluence. 

  • Universign

Universign, entreprise spécialisée dans la signature électronique, lève 12 millions d’euros (série B), auprès d’Odyssée Venture, la Caisse des Dépôts et CM-CIC Innovation (groupe Crédit Mutuel-CM11). L’entreprise souhaite, ainsi, étendre ses activités en Europe, en commençant par le Benelux, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne. Elle projette, également, de recruter 120 personnes d’ici à la fin de 2019. La levée de fonds lui permettra, enfin, de développer son réseau de partenaires. Née en 2001, l'entreprise revendique une croissance annuelle de 40 % depuis plusieurs années. 

  • Hivency

La plateforme de micro-influence Hivency a bouclé une levée de fonds de 2,5 millions d’euros. L’opération a été réalisée auprès de Family Office et Bas, parmi lesquels se trouvent Thierry Petit (Showroomprive), Hugues Le Bret (Compte-Nickel) et le Groupe Duval. Hivency revendique une communauté de 50 000 micro-influenceurs, présents dans plus de 130 pays et sur sept réseaux sociaux. Avec cette levée de fonds, la société compte se renforcer en Europe (notamment en Espagne, Allemagne et Italie) en doublant ses effectifs. La plateforme emploie actuellement trente personnes. Elle souhaite également consacrer une partie des fonds levés à l'optimisation de son produit. 

  • Happydemics

Le fournisseur d’études pour les marques Happydemics lève 1,2 million d’euros. Objectif : démocratiser l’accès aux études de marché auprès des entreprises peu coutumières de ces pratiques ou disposant de budgets réduits. Le lancement d'un nouvel abonnement a été annoncé en même temps. Parmi les investisseurs de l’entreprise figurent Cédric Siré, cofondateur de Webedia, éditeur digital, Antoine Le Conte, dirigeant de Cheerz, entreprise spécialisée dans l’impression photo, ou Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel. Fondée en 2015, la start-up avait déjà levé 2 millions d’euros en 2017. 

  • Optionizr

Optionizr, éditeur d’une solution qui permet aux e-commerçants de proposer l’option d’achat à leurs clients, a levé 1 million d’euros. Avec cette opération, réalisée auprès de Newfund, l’entreprise souhaite accélérer la commercialisation de sa solution en Europe, d’abord auprès des acteurs du tourisme. Elle projette, par ailleurs de faire son entrée aux États-Unis. Créée en 2015, la société est basée à Paris. Intégrée aux sites marchands, sa solution permet au client hésitant d'accéder à une option d'achat sur une durée déterminée (48h par exemple). Le client sera relancé pour confirmer son achat s'il le souhaite. 

  • Botnik

Botnik a levé environ 300 000 euros auprès de business angels professionnels des martech, comme Olivier Mathiot (Rakuten). Fondée en 2017, la start-up spécialisée dans le marketing relationnel fournit une plateforme de CRM permettant aux agences, marques et organisations comme Ford France, Canal+ International ou encore Edhec Alumni, de créer et de gérer des chatbots afin d’interagir avec leurs cibles. Avec cette levée de fonds, la société cherche notamment à accélérer le développement de sa plateforme, en intégrant l’automation et les voicebots.

 

A lire aussi : 

- Les levées de fonds de l'ad tech pour les mois de septembre, juillet et juin

Envoyer par mail un article

7 levées de fonds pour le secteur de l'adtech en octobre 2018

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies