Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Social média

La semaine des réseaux sociaux en 7 actus business

25/02/2019 - par A.M. avec la Rédaction

Nouvelles fonctionnalités, nouveaux formats, nouvelles études ou nouvelles sources de monétisation... Chaque jour, l'actualité des réseaux sociaux est riche. Pour se repérer dans ce flot d'innovations, Stratégies décrypte les annonces les plus importantes.

  • Des annonceurs fuient Youtube après la découverte de commentaires pédophiles

Dans sa vidéo «Youtube is Facilitating the Sexual Exploitation of Children, and it's Being Monetized», publiée le 17 février sur la plateforme, le blogueur Matt Watson démontre que des pédophiles échangent des contenus via des liens postés en commentaires de vidéos impliquant des enfants. Des vidéos qui sont, notamment, monétisées. Sa vidéo a conduit Nestlé, Disney ou Epic Games (éditeur du jeu Fortnite) à retirer leurs publicités de la plateforme. Cette affaire, qui fait du bruit aux États-Unis, et commentée sur les réseaux sociaux avec le hashtag #YouTubeWakeUp, pose de nouveau la question de la brand safety pour les marques. La vidéo a déjà été vue plus de deux millions de fois. En savoir plus…

  • LinkedIn met en avant l’actualité économique

LinkedIn lance une nouvelle fonctionnalité autour de l’information. L’idée est de mettre en avant des contenus d’actualité économique afin de mieux informer les utilisateurs et également de favoriser le partage d’expertises et les échanges autour de ces sujets. Ces contenus sont disponibles sur la page d’accueil sur le web et sur l’application mobile. L’utilisateur clique sur le titre pour accéder à un résumé de l’actualité, à des articles de presse et à des contenus liés, comme des vidéos. La fonctionnalité, baptisée «Infos à la Une» était déjà disponible aux États-Unis, où le réseau social vient, par ailleurs, de lancer les vidéos en direct. En savoir plus…

  • Twitter pourrait permettre de clarifier d’anciens tweets

Alors que des utilisateurs de Twitter sont régulièrement mis en cause pour d’anciens tweets publiés ou d’anciennes opinions exprimées sur leurs fils, le réseau social réfléchirait à un moyen de permettre à chacun de clarifier ses anciens messages. L’idée serait de donner la possibilité d’ajouter des éléments de contexte, qui pourraient figurer dans les retweets. Cette piste de réflexion a été présentée par le patron du réseau Jack Dorsey lors d’une conférence, jeudi 14 février, comme l’a repéré Recode. Aujourd’hui, le seul recours pour «clarifier» un propos est de supprimer son tweet ou de s’auto-citer avec une explication. Mais, pour l’heure, rien n'est acté. En savoir plus...

  • Facebook vers une amende de 2 milliards de dollars

Facebook est en train de négocier avec le régulateur américain le montant d'une amende, qui pourrait tourner autour de 2 milliards de dollars, pour avoir enfreint ses engagements sur la protection des données. Fin mars 2018, le régulateur américain du commerce (FTC) avait indiqué enquêter sur la protection des données personnelles par Facebook, à la suite de Cambridge Analytica. Précisément, la Federal Trade Commission cherche à savoir si le réseau social a enfreint leur accord signé en 2011, qui lui a permis d'éviter des poursuites en justice. Facebook était accusé d'avoir trompé les consommateurs en leur disant que leurs informations personnelles restaient confidentielles alors qu'en réalité elles étaient diffusées à des tiers. En savoir plus sur Stratégies…

  • Facebook pointé du doigt par les parlementaires britanniques

Des parlementaires britanniques ont publié lundi 18 février un rapport appelant à renforcer la régulation des réseaux sociaux, mettant en cause notamment Facebook. Ce rapport s’inscrit dans le cadre d’une enquête de plusieurs mois sur le phénomène des fake news. «Les entreprises comme Facebook ne devraient pas être autorisées à se comporter comme des gangsters numériques dans le monde en ligne», souligne le document. «L'âge d'une autorégulation inadéquate doit toucher à sa fin», a notamment déclaré Damian Collins, président de commission à la Chambre des communes. Facebook est également en mauvaise posture de l’autre côté de l’Atlantique, puisque le réseau social négocie actuellement avec le régulateur américain une amende qui pourrait atteindre 2 milliards de dollars. En savoir plus...

  • Les codes de TikTok décryptés

Le phénomène TikTok est tel que l’agence Heaven y consacre une étude. Cette analyse fait notamment apparaître que TikTok est la seule plateforme à émette ses propres challenges (Hair Challenge, Chin Challenge…), alors qu’ils naissent au sein de la communauté sur les réseaux sociaux, et que YouTube est parfaitement neutre en la matière. Autre enseignement, le contenu va bien au-delà de la musique, même si elle reste prépondérante, cela dépasse le «lip sync» et la chorégraphie, avec des vidéos autour de la mode, du sport et de l’humour et est même une «fabrique à mèmes». Enfin, cela ne saute pas aux yeux mais sur TikTok, l’intelligence artificielle est centrale. En savoir plus sur Stratégies…

  • Twitch accueille le grand débat

Une dizaine de membres du gouvernement, dont le Premier ministre Édouard Philippe, ont participé, mardi 19 février, à une déclinaison du grand débat national, «le grand Débathon», sur la plateforme de streaming de jeux vidéo Twitch, afin de toucher un public plus jeune. Fondé en 2011 et racheté par Amazon en 2014, Twitch est un site à grande audience chez les jeunes qui permet de diffuser ou de regarder en direct les parties, et de commenter par chat les vidéos. Au menu : citoyenneté et démocratie, fiscalité et dépenses publiques, organisation de l'Etat et des services publics, transition écologique. En savoir plus sur Stratégies...

Envoyer par mail un article

La semaine des réseaux sociaux en 7 actus business

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.