Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Making of

Sur le tournage de la pub FoodChéri avec Scotchman

14/03/2019 - par Ornela Gjeropo

FoodChéri a fait appel à l’agence The Good Company ainsi qu’à Frank Morello pour sa nouvelle campagne «Les Mardis Veggies de FoodChéri». Reportage dans les coulisses du tournage à Paris.

Pour promouvoir ses préparations culinaires, la start-up française FoodChéri a mis les petits plats dans les grands pour son premier film publicitaire. La marque a contacté The Good Company fin 2018 pour élaborer et diffuser sa nouvelle campagne. Julia Vernin, directrice des opérations de la marque, explique avoir choisi cette agence pour ses valeurs et la confiance qu’elle plaçce en ses équipes. Dès la présentation du brief, l’annonceur est emballé par l’idée décalée reflétant assez bien son identité. Et une idée fait mouche : l’inclusion du chef Franck Morello. Cette personnalité atypique, FoodChéri a insisté pour en faire le personnage principal de la campagne. Dès janvier, le process avance rapidement, de la rédaction du story board à la collaboration avec Franck Morello – aka Scotchman dans le film – jusqu’au tournage début mars.

Sauce piquante

Installés dans les locaux de FoodChéri à Paris, ils tranforment leur propre cuisine en plateau de tournage pour le besoin du film – qui est une suite des « Mardis Veggies », une campagne print où chaque mardi matin, la marque offre des plats végétariens invitant les consommateurs à réduire leur consommation de viande petit à petit. Cette nouvelle campagne vidéo sera exclusivement sur les réseaux sociaux, pas en TV. La raison invoquée est double : le budget, et parce qu’elle ne cible pas une audience nationale mais parisienne et lyonnaise. L’un des objectifs des directeurs de la création, Jacques Denain et Philippe Pioli-Lesesvre, est de provoquer un débat sur les réseaux en exposant et détournant les tweets haineux que subissent les végétariens et végans. « Le but est de parler de l’alimentation et susciter l’intérêt des internautes. La publicité veut bousculer les codes de la cuisine, pousser les clients à se poser des questions et réfléchir sur le sujet du végétal. C’est là que Franck, Scotchman, rentre en scène et répond à ses tweets de manière décalée et avec humour. On peut dire que c’est une publicité piquante mais pas moralisatrice », résume Jacques Denain. FoodChéri imagine sensibiliser les clients à une consommation plus responsable toute en douceur. FoodChéri répond à ces tweets en leur précisant qu’il ne les oblige pas à arrêter de manger de la viande mais à réduire leur consommation. « Au lieu d’utiliser cette acidité sur les réseaux, plutôt la mettre dans les plats », tranche Jacques Denain.

Mode avion

Quand l’agence a eu vent du projet, elle a aussitôt pensé à Franck Morello, ancien candidat de l’émission Top Chef sur M6 et aujourd’hui à la tête de sa propre émission de cuisine sur Canal+, Scotch en cuisine extra forte. « On espérait vraiment qu’il soit de la partie, parce que pour nous, il représentait assez bien le ton de la campagne, il n’y avait vraiment pas mieux », raconte Jaques Denain. Franck Morello a apporté bien plus que son image pour la campagne : il a partagé ses idées, a participé à la rédaction du script et a même amené sa propre équipe de tournage et le réalisateur Arthur Delaire, qui l’accompagnent sur Canal+. Un plus qui a facilité le tournage. En plateau, douze personnes s’activent pour garantir le bon déroulement, et chaque détail compte : le positionnement des ustensiles, l’assortiment des couleurs du tablier jusqu’aux cheveux de Scotchman pour obtenir le cadre idéal. Les portables en mode avion et « silence, moteur, ça tourne et action ! » Les prises sont courtes, elles se succèdent rapidement, certaines sont amenées à se répéter trois à quatre fois afin d’avoir le plus de matière possible lors du montage. Au fur et à mesure du tournage, Scotchman propose ses propres éléments de langage afin de laisser son personnage s’exprimer le plus possible. Pour lui « il n’y a pas que la viande dans la vie », convaincu du positionnement de la marque sur l’alimentation végétale. Le tournage a duré toute une après-midi. Deux à trois jours de post production seront nécessaires pour réaliser ce film d’1 minute 19. Le premier de The Good Company.

 

À lire :
The Good Company, la com responsable pour de bon

Envoyer par mail un article

Sur le tournage de la pub FoodChéri avec Scotchman

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies