Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

100 % tech

Trois start-up recommandées par de grands groupes

09/05/2019 - par Amélie Moynot

Ils sont patrons d’entreprise ou d’entité business et côtoient de près ou de loin des start-up. Ces trois dirigeants nous présentent chacun une jeune pousse à haut potentiel.

Gérald Karsenti, directeur général SAP France

Je conseille : Revers.io, plateforme de gestion des retours et du SAV dans l’e-commerce.

Ma relation avec eux : Ils font partie de la deuxième promotion, annoncée en avril 2019, de notre accélérateur SAP.iO Foundry. Leur approche est très complémentaire de la nôtre.

Pourquoi c’est bien : Ils proposent une expérience très simple aux consommateurs. C’est une plateforme en SaaS, qui prend en compte l’omnicanal, connecte l’ensemble de la chaîne (grossistes, fournisseurs, call centers, transporteurs…), permet une traçabilité des retours.

Pourquoi s’y intéresser : Ils sont sur un vrai sujet (66 % des cyberacheteurs examinent en premier lieu la politique de retour). Ils ont une équipe performante, efficace, compétente, ayant pris l’emprise de ce segment de marché. Le petit plus ? La start-up met en avant les femmes de façon équilibrée dans son équipe de direction.  

 

Myriam Nessali, directrice Lab Innovation chez La Poste Solutions Business

Je conseille : Sociabble, plateforme de gestion des réseaux sociaux avec les collaborateurs internes.

Ma relation avec eux : Nous l’utilisons depuis septembre 2018. Nous l’avons étendu aujourd’hui à environ 300 utilisateurs.

Pourquoi c’est bien : Jusqu’à présent, nous avions un blog pour la curation, maintenant, nos social sellers (commerciaux utilisant les réseaux sociaux) peuvent eux aussi proposer des contenus. Basé sur la gamification, Sociabble permet l’émulation entre les utilisateurs : chacun gagne des points selon son action sur la plateforme. Autre intérêt, l’accès à des statistiques sur les contenus partagés.

Pourquoi s’y intéresser : Emmener les collaborateurs sur le digital demande une vraie conduite du changement. Pour cela, il faut avant tout une bonne démarche et une bonne stratégie, au-delà, des outils simples, sexy, ergonomiques… Des ingrédients trouvés chez Sociabble. 

 

Stéphan Garandet, chief digital marketing officer chez L’Oréal

Je conseille : Sampler, start-up canadienne spécialisée dans la gestion des échantillons.

Ma relation avec eux : Nous travaillons avec eux depuis un an et demi. Ils comblent un besoin sur lequel nous n’avions pas de solution technique. Nous ne savions pas, par exemple, si la distribution d’échantillons générait des ventes. Plus qu’une relation client/fournisseur, nous avons mis en place un vrai partenariat.

Pourquoi c’est bien : La force de Sampler, c’est une implémentation simple, un ROI fantastique, une possibilité de déployer rapidement dans plusieurs pays, la faculté de s’adapter vite à nos problématiques. Leur offre permet de cibler, coupler avec un diagnostic de peau, récupérer un e-mail, tracer la vente, faire poster des commentaires (advocacy).  

Pourquoi s’y intéresser : Pour un coût minime, nous arrivons à compléter le cycle, du ciblage à l’advocacy. Cela nous aurait coûté dix à quinze fois plus cher sinon.

Envoyer par mail un article

Trois start-up recommandées par de grands groupes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.