Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Édition

Cécile Berger (Editis) : «Notre groupe est en phase avec les ambitions de Vivendi»

02/05/2019 - par Entretien : Amaury de Rochegonde

Cécile Berger, directrice marketing d'Editis, dévoile les multiples passerelles qui vont pouvoir se développer entre le groupe d'édition (Nathan, Bordas, Plon, Le Cherche Midi ou Robert Laffont) et sa maison mère, Vivendi, qui l’a racheté à la fin janvier.

Vous avez lancé une nouvelle identité visuelle en même temps que se bouclait l’acquisition d’Editis par Vivendi. Un hasard ?

Cécile Berger. Ce lancement a été décidé en amont, pour mieux refléter la réalité d’une transformation engagée depuis un an, et ainsi renforcer l’attractivité et le rayonnement du groupe. Cette identité, par un jeu typographique, devait ancrer de façon plus immédiate Editis dans l’édition. Il fallait aussi communiquer la puissance de la marque, objectif qui s’est traduit à travers la solidité du E. Avec la signature « Éditer est une invention permanente », nous voulions traduire notre positionnement de leader innovant. Nos maisons ont l’innovation et la créativité dans leurs gènes. Et le groupe n’a de cesse d’innover que ce soit avec Copernics pour l’impression à la commande, l’e-formation avec Daesign, le livre audio avec notre marque Lizzie, les podcasts ou le site Lisez qui fédère nos cinquante maisons d’édition… Tous ces axes de développement sont en phase avec les ambitions de Vivendi et nous permettront d’offrir de nouvelles opportunités à nos auteurs.


Quelles sont les passerelles entre Editis et sa maison mère ?

Ce rapprochement entre l’édition et de l’audiovisuel va nous permettre de développer des axes de collaborations pour nos auteurs : avec Studiocanal, des adaptations en séries et en films de leurs œuvres, et vice versa ; avec Vivendi Village, des événements et des conférences par exemple à L’Olympia ou au théâtre de l’œuvre ; avec Gameloft, des jeux vidéo inspirés de leurs ouvrages. Havas nous accompagnera dans la digitalisation de notre marketing et des développements BtoB. On a déjà fait une collaboration avec Universal Music : un auteur-compositeur, Gauvain Sers, a donné vie à la chanson du personnage principal du dernier livre de Michel Bussi, J’ai dû rêver trop fort, sorti le 28 février.

 

Vous travaillez déjà avec des marques ?

Oui, dans le cadre de notre développement B2B, nous travaillons avec de grandes marques. Havas peut notamment nous présenter de nouveaux annonceurs désireux de développer des projets d’édition sur mesure pour leurs marques.


Vous vous développez aussi dans le podcast…

Oui, nous allons plus loin dans le déploiement de l’audio, en sortant une série de podcasts pour créer des moments privilégiés et une vraie proximité entre les auteurs et les lecteurs. Deux fois par mois, des noms prestigieux [Michel Bussi (Presse de la cité), Raphaëlle Giordano (Plon), Philippe Torreton (Plon), Franck Thilliez (Fleuve éditions) ou Jean teulé (Julliard)] se dévoilent via le podcast Des livres et moi, produit et réalisé par Vincent Malone pour le Poste Général et mis en ligne sur le site Lisez ! En parallèle de cette série de podcasts lancée par Editis, notre maison Robert Laffont permet aux auditeurs de suivre des primo auteurs, à travers un podcast intitulé Primo et réalisé en collaboration avec Nouvelles Ecoutes. Ce développement dans l’audio est doublement stratégique. Il offre de nouvelles occasions de « lecture » à nos gros lecteurs qui ont de moins en moins de temps pour lire car ils sont de plus en plus sollicités par le monde de l’entertainment. Et il nous permet de recruter de nouvelles cibles à travers de nouveaux usages.

Envoyer par mail un article

Cécile Berger (Editis) : «Notre groupe est en phase avec les ambitions de Vivendi»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies