Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Interview

Brahim Asloum : « Chaque société a besoin de fédérer »

07/06/2019 - par Amélie Moynot

L’ancien boxeur, champion olympique et du monde dans sa discipline, développe désormais des activités pour les entreprises. Stratégies l’a rencontré dans le cadre des BigBoss, événément dédié au digital, organisé en Grèce du 10 au 12 mai 2019. L’occasion de parler sport, sponsoring, télévision…

En quoi consiste votre offre pour les entreprises ?

Depuis que j’ai arrêté en 2010, j’interviens dans les entreprises par plusieurs biais. Depuis huit mois, j’ai structuré mon entreprise [les Boxing Business Class]. Nous proposons un package différent de ce que font les athlètes. Nous allons au-delà des interventions en conférence. Nous proposons aussi, par exemple, du coaching de commerciaux.

Chaque société a besoin de fédérer au sein de sa structure. Fédérer, travailler en équipe, en synergie. Certaines sociétés ont besoin de redonner de la dynamique à leur organisation. Le but est d’aller toucher des entreprises notamment dans les univers de la communication et de la publicité. Nous avons récemment travaillé avec la régie commerciale d’Altice [Brahim Asloum est en charge du développement de la boxe pour le groupe de communication, au travers de RMC Sport, ndlr].

Comment avez-vous vu évoluer le sponsoring sportif et comment le voyez-vous aujourd’hui ?

A travers les Fighting Roosters [franchise lancée en 2017], nous faisons la promotion de la discipline, nous préparons la nouvelle génération, avec des boxeurs qui seront aux JO. En matière de communication, j’ai la chance d’avoir RMC en radio et TV, je suis régulièrement cité. Dans la presse écrite aussi, ainsi que sur les réseaux sociaux.

J’ai également des partenariats, avec les sociétés Wellpack et Gamned, qui me permettent, notamment, de remplir mes salles. Pour une soirée de boxe au Zénith de Lille le 28 mars dernier, j’ai travaillé avec la métropole. Sur mes événements, il y a aussi Franck Desfonds [de la société Desfonds Events], organisateur, entre autres, de la coupe Davis à Lille. Je cherche toujours des sponsors.

Vous avez aussi une activité de consultant et journaliste…

Je suis dans les courses hippiques tous les samedis de 13h à 14h sur RMC (radio et télévision), où je donne mon point de vue en tant que sportif. J’interviens aussi dans l’émission 13e Round sur cette même chaîne. Et je commente des combats. J’adore ce que je fais.

Mon meilleur souvenir, c’est une rencontre d’Anthony Joshua avec Wladimir Klitschko à Wembley devant 90 000 personnes : la naissance d’une nouvelle star mondiale de la boxe. C’était sur RMC, en 2017. Aujourd’hui, j’ai la chance de commenter tous les combats de ce Mike Tyson de notre génération.

L’événement que j’attends le plus, c’est de suivre la boxe pour les JO chez nous en 2024. J’ai fait cinq olympiades, quatre comme consultant. Là, à domicile… Les Jeux, c’est magique. Je veux encourager nos athlètes.

Quel regard portez-vous sur le e-sport ?

Je ne suis pas encore impliqué dedans mais je rêve de trouver le biais pour y rentrer et intervenir dans ce secteur. C’est un levier que je n’ai pas encore développé.

 

A lire aussi :

- Bientôt une nouvelle chaîne de sport en France

- La Fédération française de boxe va devenir une marque

Envoyer par mail un article

Brahim Asloum : « Chaque société a besoin de fédérer »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies