Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Finance

Gafa et cryptomonnaies: un vide réglementaire en question

08/07/2019 - par SC avec AFP

Membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), Benoît Coeuré estime qu’il est impensable de laisser des géants numériques développer des monnaies privées en dehors de toute réglementation.

Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a prévenu dimanche qu'il était «hors de question» de laisser des géants numériques développer des monnaies privées en dehors de toute réglementation, au vu des «risques» induits par de tels projets.

«On a laissé les Gafa se développer dans un vide réglementaire pour toutes leurs activités commerciales», a souligné M. Coeuré lors d'une table ronde sur les institutions internationales organisée aux rencontres économiques d'Aix-en-Provence. «Il est hors de question de les laisser se développer dans un vide réglementaire pour des activités de services financiers, parce que c'est trop dangereux», a ajouté le responsable de la BCE, appelant à «aller très vite» sur la question.

Eléphant(s) dans le bac à sable

M. Coeuré, qui s'est vu confier mi-juin dans le cadre du G7 la direction d'un groupe de travail sur les cryptoactifs adossés à des devises, comme le Libra de Facebook qui fait jaser jusqu'au niveau étatique, a estimé que ces projets de monnaies virtuelles et privées représentaient un «défi» pour le domaine de la finance. «Jusqu'à présent, on avait des petits projets, qui étaient intéressants» mais «expérimentaux, et qu'on laissait se développer avec une certaine bienveillance». On les a donc laissé «se développer dans le bac à sable en attendant de voir», a-t-il souligné.

«Maintenant on a un éléphant dans le bac à sable» et «on aura peut-être plusieurs éléphants dans le bac à sable», a ajouté l'économiste, faisant référence, sans le citer, au Libra de Facebook. Pour le responsable de la Banque centrale, «tous ces projets sont d'une certaine manière un ‘‘wake-up call’’ (coup de semonce, NDLR) assez utile pour la communauté des régulateurs et des autorités publiques». Et de conclure: «Il s'agira de réglementer, pas d'interdire».

Envoyer par mail un article

Gafa et cryptomonnaies: un vide réglementaire en question

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.