Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Flash-back

Gafa, Snapchat... Ce qu'il s'est passé cet été dans le monde de la tech

04/09/2019 - par Emmanuel Gavard et Cécilia Di Quinzio

Vous avez encore l'esprit à la plage ? Pas de panique, Stratégies vous fait le résumé des principales actualités de la tech internationale.

  • Gafa : un été sur écoute

La période estivale a été marquée par des révélations en série concernant les méthodes d’enregistrement des utilisateurs par les géants de la tech. À commencer par Google, forcé de reconnaître que ses employés avaient accès aux enregistrements de son assistant vocal, après la parution le 11 juillet, d’une enquête du média belge VRT. L'entreprise s’est défendue dans un communiqué, expliquant que des spécialistes du langage écoutaient les dialogues des utilisateurs avec l’appareil afin d'améliorer sa compréhension des différentes langues et des accents. Avant Google, en avril, Amazon avait déjà été critiquée après des révélations sur des employés chargés d'écouter des conversations privées pour, selon l'entreprise, améliorer le système d'intelligence artificielle. 
Le 1er août, c’est Apple qui annonce mettre fin à l'analyse, par des employés ou des sous-traitants, de conversations d'utilisateurs enregistrés par son assistant vocal Siri. Une décision qui fait suite à un article du quotidien britannique The Guardian, basé sur le témoignage de prestataires racontant s'être retrouvés à écouter des conversations privées voire intimes, enregistrées par erreur. Le 7 août, Microsoft entre dans la danse et confirme écouter des conversations d'utilisateurs, pour affiner les fonctionnalités de traduction vocale de Skype et de son assistant numérique Cortana. L'entreprise a défendu ses pratiques après les révélations du média Vice. 
Et la série ne serait pas complète si, mi-août, Facebook n’avait pas été, lui aussi, pris la main dans le sac (ou dans l’oreille). Bloomberg a révélé que la plateforme a payé des centaines de sous-traitants pour transcrire des extraits sonores de conversations de certains usagers, bien que le réseau social ait longtemps nié utiliser les conversations pour calibrer ses publicités ou pages d'information… Dans un communiqué, Facebook reconnaît avoir fait transcrire des conversations - avec l'autorisation des utilisateurs - mais affirme avoir mis fin à cette pratique… la semaine précédente ! Toutes ces révélations ont mis au jour le sujet des écoutes, brûlant depuis l’arrivée des assistants vocaux et des appels téléphoniques passés depuis les applis. Les lois devront, dans les prochains mois, s’adapter à ces nouvelles pratiques et préciser comment elles pourront protéger plus activement les consommateurs.

  • Snapchat : le fantôme devenu phénix 

Août 2018, la chute de Snapchat ne faisait aucun doute… Pour la première fois, l’application de partage de photos et vidéos éphémères perdait des utilisateurs quotidiens actifs : 3 millions d’utilisateurs de moins en trois mois… Contre toute attente, en août 2019, le phénix renaît de ses cendres et annonce avoir atteint les 203 millions d'utilisateurs actifs par jour. C’est-à-dire 13 millions de nouveaux utilisateurs en trois mois. Un record. Autre bonne nouvelle, la maison-mère du réseau social, Snap Inc., a dévoilé au début du mois une levée de fonds d’un milliard de dollars en dette à court terme. Objectif : se développer activement dans la réalité augmentée et les jeux vidéo. L’entreprise utilisera ces fonds pour opérer des acquisitions d’autres sociétés dans ces secteurs. En matière de réalité augmentée, Snapchat accélère déjà puisque dans la foulée, l’application a lancé la troisième version de ses « Spectacles », des lunettes capables de réaliser des snaps et d’ajouter des éléments 3D aux vidéos ainsi tournées.

  • Apple : la pomme se fait croquer

Apple perd un peu plus de terrain sur le marché des smartphones et a cédé sa troisième place à un constructeur chinois bien moins connu : Oppo. Selon les chiffres du bureau d'études IHS Markit, l'iconique iPhone a totalisé en avril-juin 35,3 millions d'appareils vendus contre 36,2 millions pour Oppo. Samsung conserve, de loin, sa première place avec 75,1 millions d'appareils vendus, devant Huawei (58,7 millions).

  • Les chiffres à retenir 

3 milliards. C’est en dollars le chiffre d’affaires qu’a réalisé Amazon sur la publicité au deuxième trimestre, en hausse de 37 %. Si les résultats de l’entreprise de Jeff Bezos ont déçu les investisseurs, la partie régie du géant s’en est très bien sortie. Le groupe a réalisé un bénéfice net de 2,6 milliards, mais à peine supérieur aux 2,5 milliards d'il y a un an, et inférieur aux attentes du marché. En cause : ses investissements en logistique pour livrer ses colis en 24 heures. 
5 milliards. C’est en dollars la perte record qu’a encaissée Uber sur le deuxième trimestre, et qui a relancé des doutes quant au modèle économique de l’entreprise. Notons que la croissance du groupe a nettement ralenti, en passant de 20 % dans les trois premiers mois de 2019, à 14%. Si les pertes sont dues en partie aux coûts liés à son entrée en bourse, le groupe accuse tout de même 1,3 milliard de dollars de pertes sèches. 

  • Guérilla tech à Hong Kong 

Les émeutes à Hong Kong liées au désaccord entre les habitants du territoire indépendant de Chine et les autorités chinoises, a mis sur le devant de la scène de nombreuses méthodes de guérilla numérique. Premier point, les manifestants utilisent des lasers pour viser les caméras des policiers afin de contrer la possible reconnaissance faciale utilisée en Chine (hors Hong Kong). Mais la bataille avait aussi lieu au coeur des réseaux sociaux, où le gouvernement a utilisé près d'un millier de comptes Twitter et, dans une moindre mesure, des pages Facebook, pour discréditer et diviser les manifestants pro-démocratie. En réaction, Twitter a suspendu 986 comptes, « coordonnés dans le cadre d'une opération soutenue par l'État » et a indiqué modifier ses conditions d’utilisation publicitaires, en interdisant la publicité aux organes de presse contrôlés « soit financièrement, soit éditorialement » par des États. Une définition qui peut faire débat…

Envoyer par mail un article

Gafa, Snapchat... Ce qu'il s'est passé cet été dans le monde de la tech

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.