Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

Google et Facebook dominent toujours plus la pub en France

17/10/2019 - par TP/AFP

Les médias traditionnels (presse, radio, affichage et même la télévision) voient régulièrement leur part diminuer au sein du marché publicitaire français au profit d'internet, devenu en 2016 le premier média publicitaire.

La part combinée des deux géants numériques californiens Google et Facebook a dépassé en 2018 les trois-quarts du marché français de la publicité numérique et va continuer d'augmenter cette année, prévoit le cabinet d'études eMarketer dans un rapport publié jeudi 17 octobre.

Malgré les polémiques sur l'utilisation à grande échelle des données personnelles de leurs utilisateurs et les accusations de pratiques anticoncurrentielles formulées par nombre d'acteurs du secteur, les deux sociétés vont s'emparer de 75,8% des 5,78 milliards de dollars (5,2 milliards d'euros) du marché de la publicité en ligne, expose cette étude.

«Les annonceurs sont certainement attentifs aux enjeux juridiques posés par Facebook et Google et peuvent ergoter sur leurs conditions d'utilisation, mais ces deux plateformes offrent toujours aux publicitaires une capacité d'atteindre l'audience et une flexibilité énorme», a expliqué Karin von Abrams, analyste principal chez eMarketer, citée dans le communiqué.

«Maintenir une présence importante sur Facebook et Google est devenu un élément clé du marketing numérique», ajoute-t-elle.

Dans le détail, la part du réseau social Facebook (qui inclut les revenus publicitaires d'Instagram) doit dépasser le quart du gâteau cette année pour atteindre 27% à l'horizon 2021 tandis que celle de Google (dont les résultats de recherche sponsorisés et les encarts publicitaires) devrait décroître de 50,8% à 49,7% sur la période, Google restant toutefois l'acteur principal de ce marché.

100 milliards de dollars

«Même si la part de Google diminuera légèrement avec le temps, rien n'indique qu'elle perdra sa position dominante sur la marché français dans un avenir prévisible», a déclaré Karin von Abrams.

Les médias traditionnels (presse, radio, affichage et même la télévision) voient régulièrement leur part diminuer au sein du marché publicitaire français au profit d'internet, devenu en 2016 le premier média publicitaire.

Selon diverses études, les plateformes numériques bénéficient de l'essentiel de cette croissance. Résultat, les deux sociétés verront en 2019 leurs revenus publicitaires français progresser de 13,3% pour Google et 20,9% pour Facebook, selon eMarketer.

Au niveau mondial, les revenus publicitaires de Google doivent dépasser cette année les 100 milliards de dollars, précise l'étude, tandis que ceux de Facebook, en croissance de 26,5% sont attendus à près de 70 milliards de dollars.

Les géants de la tech, régulièrement au coeur de controverses sur la sécurité et l'utilisation des données personnelles dont ils font commerce, font l'objet en Europe et aux États-Unis d'enquêtes sur des soupçons de pratiques anticoncurrentielles.

 

À lire :
Amazon gagne du terrain sur Google dans la pub en ligne

Accord en vue avec les États-Unis sur la taxe Gafa

Envoyer par mail un article

Google et Facebook dominent toujours plus la pub en France

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.