Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Design

Comment l'iMac a changé la couleur du high-tech

14/01/2000

Depuis le succès de l'iMac auprès du grand public, les produits high-tech se parent de plastique translucide coloré. Les concurrents d'Apple ne voient plus le design du même oeil.

Lorsque James Dyson est allé au Japon pour présenter le célèbre aspirateur sans sac de son invention, les journalistes se sont exclamés à la vue de la coque de l'appareil en plastique bleu coloré:«Mais vous vous êtes inspiré de l'iMac!»Le designer britannique a eu beau leur expliquer qu'il avait eu l'idée avant Apple, rien n'y a fait: depuis août 1998 et les 2,2millions d'ordinateurs au nom de fruit vendus dans le monde, l'irruption de la couleur sur les objets de notre quotidien est invariablement attribuée à l'influence de l'iMac. Pourtant, souligne Oren Ziv, le directeur du design d'Apple Europe,«nous n'avons pas inventé le plastique translucide! Swatch, pour ne citer que cette marque, l'utilise depuis des années. Nous en avons simplement fait un usage qui n'était pas habituel.»Didier Krzentowski, le fondateur de Kreo, une agence qui fait travailler des créateurs avec des industriels, estime que la première utilisation du plastique translucide par les designers est« le mobilier italien des années 70, avec les chaises d'Enzo Mari».

Une nouvelle démarche

Il aura fallu attendre la fin des années 90 pour qu'un fabricant d'ordinateurs s'en serve avec succès. Aussitôt, d'autres marques high-tech l'ont imité, dans l'informatique, l'électronique ou l'électroménager.«La transparence rassure les consommateurs,explique Oren Ziv.En leur laissant voir l'intérieur de ses machines, l'entreprise montre qu'elle est accessible.»Il y a plus de dix ans, Thomson avait sorti sous la marque RCA des téléviseurs transparents destinés aux prisons américaines. Ils devaient empêcher les détenus de dissimuler des objets sous le capot. Aujourd'hui, c'est pour son aspect esthétique que le Tim Thom, le centre de design de Thomson, utilise le plastique translucide dans la nouvelle gamme de postes de télévision Life, disponible à partir de février.«Ce matériau est la tendance design du moment,reconnaît Éric Maillard, responsable des relations publiques Europe de Thomson.Or, la gamme est conçue pour évoluer selon les tendances.»Le fabricant se défend de s'être inspiré directement de l'iMac:«Nos philosophies diffèrent,souligne Éric Maillard.Les téléviseurs ont des couleurs douces, pour se fondre dans le décor. L'iMac, lui, a une forte personnalité.»Certaines marques profitent sans vergogne du succès d'Apple. Kodak a lancé en octobre l'appareil photo numérique DC240i (comme iMac) qui reprend à la nuance près les couleurs acidulées imaginées par l'entreprise de Cupertino.«L'iMac a été massivement adopté par le grand public. Nous souhaitons que le DC240i suive ses traces»,justifie Pierre Schaeffer, directeur général de la division numérique de Kodak Europe. Epson aussi propose son imprimante Stylus Color 740i en cinq tons. Chez Agfa, le scanner SnapScan 1212U est bleu translucide et le SnapScan Touch offre sept coloris de poignées.

Entre hommage et concurence déloyale

Du côté de l'Italie, le fabricant de luminaires Artemide fait un tabac avec sa petite lampe pour clavier d'ordinateur e.light.«Trente mille pièces vendues en trois mois, c'est quasi historique,affirme Christophe Hubert, le directeur général d'Artemide France.L'e.light était destinée au marché informatique, mais elle a séduit un public plus large qui l'utilise comme lampe de chevet.»Le design de l'iMac n'a pas manqué non plus d'inspirer des canulars, comme l'iCar ou le vibromasseur iBrator! Pour l'entreprise à la pomme, ces produits dérivés sont autant de publicité gratuite et de reconnaissance de son esprit d'innovation. En revanche, elle porte plainte quand l'hommage devient de la concurrence déloyale. Récemment, Future Power et Daewoo se sont vu interdire de fabriquer leurs ordinateurs E-Power qui copiaient le design de l'iMac. En septembre, la société KK Sotec et ses ordinateurs eOne avaient subi le même sort. L'effet Apple sur les géants du PC est plus subtil. Coup sur coup, IBM, Compaq, Hewlett Packard et Dell ont annoncé des projets de micro-ordinateurs, baptisés respectivement EON, iPaq, e-PC et Webster, prenant plus en compte le design. Si Big Blue et les autres se déclarent prêts à rompre avec l'univers beige de l'informatique, ils se gardent bien d'oser le plastique translucide. Didier Krzentowski confirme que la démarche design est entrée dans les moeurs:«Il y a huit ans, nous avions un mal fou à vendre des créateurs aux entreprises. Depuis un an, c'est beaucoup plus facile, parce que l'iMac a amené une remise en cause du produit. En débanalisant l'ordinateur, il a accéléré le travail entre les designers et les industriels.»

Envoyer par mail un article

Comment l'iMac a changé la couleur du high-tech

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.