Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DISTRIBUTION

Le retour d'un Leclerc militant

10/03/2000

Les Centres Leclerc ont frappé fort avec leur nouvelle campagne réalisée par Alice. Les explications de leur coprésident, Michel-Édouard Leclerc. Pourquoi reprenez-vous la parole? Michel-Édouard Leclerc. Depuis trois-quatre ans, la grande distribution a été attaquée par la droite et délaissée par la gauche. La profession s'est serré les coudes. Maintenant, c'est fini. Leclerc peut réaffirmer sa différence. Avec cette campagne, on reprend le bâton de pèlerin du Leclerc militant. En attaquant vos concurrents... M.-E.L. Carrefour, depuis deux ans, a entraîné Auchan et Casino dans une surenchère promotionnelle qui n'a qu'un but: masquer un relèvement des marges. Cela se fait au détriment du consommateur. Nous voulons nous démarquer de la pensée unique. Comment la définissez-vous? M.-E.L. Il y a une logique financière qui inspire la plupart des décisions prises dans la sphère économique. Elle privilégie l'actionnaire au détriment du citoyen. Nous, nous ne sommes pas obligés d'augmenter nos marges pour faire des OPA. Il n'y a pas, chez nous, d'îlots de pertes dans un océan de profits, car il n'y a pas de dictature de l'actionnaire. Dans cette stratégie, quel est le rôle de votre autre agence, Australie? M.-E.L. La campagne d'Alice ouvre une série d'initiatives qui vont durer. Australie se charge du volet commercial. Cette campagne, c'est un peu votre manière de fêter vos cinquante ans? M.-E.L. La grande distribution passe son temps à organiser des anniversaires. Vous savez, j'ai quarante-huit ans, je suis né avec les Centres Leclerc, alors... Dans tout ce qu'on fait, on cherche d'abord à rester Leclerc.

Envoyer par mail un article

Le retour d'un Leclerc militant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.