Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SPORT

Guerre de sponsors autour de l'équipe de France

24/03/2000

Les visuels de la campagne du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) font grincer des dents chez Nike et Reebok. Chargée de promouvoir l'équipe de France olympique à six mois des Jeux de Sydney, cette action est illustrée par des vedettes du sport français... habillées dans les tenues officielles dessinées par Adidas, partenaire du CNOSF. Et ce n'est pas un hasard si les cinq porte-drapeaux choisis ici sont en contrat avec la marque aux trois bandes. Estimant que la présence d'Adidas était trop forte sur ces affiches de BDDP Corporate, Nike et Reebok ont en effet refusé que leurs athlètes y figurent. Résultat: aucun représentant de l'athlétisme, premier sport olympique, n'apparaît sur les visuels.«Il y a effectivement un problème,reconnaît Serge Valentin, directeur du marketing du CNOSF.Nous n'avons pas pu nous entendre avec l'athlète pressenti à cause de l'équipementier.»Après avoir contacté Christine Arron, en contrat avec Reebok, et Stéphane Diagana, lié à Nike, le CNOSF avait pensé à Jean Galfione. Mais le perchiste est également sous les couleurs de Nike.«Nous lui avons dit que c'était en contradiction avec son contrat,indique Odile Lesage, chargée des relations avec les athlètes chez l'équipementier.Mais nous avons proposé l'idée d'une tenue neutre.»Le compromis a été refusé. Cette polémique entache la campagne estimée à 40millions de francs dont l'objectif est de mobiliser le public derrière une équipe de France pluridisciplinaire. Qui semble finalement bien difficile à fédérer...

Envoyer par mail un article

Guerre de sponsors autour de l'équipe de France

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.