Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

INFORMATIQUE

Bill Gates monte au créneau

14/04/2000

Après sa condam-nation pour violation de la loi antitrust, Microsoft a lancé une vaste campagne de communication.

«Il y a vingt-cinq ans, mes amis et moi avons commencé sans rien, si ce n'est avec une seule idée: accroître le pouvoir des PC pour améliorer la vie des gens.»Trois jours après la mise en cause officielle de Microsoft, le 3avril, par le juge Thomas Penfield Jackson pour violation de la loi antitrust américaine, Bill Gates s'est fendu d'un plaidoyer en faveur de sa firme par spot de publicité interposé. Chahuté à la Bourse, cerné par la presse, le leader mondial des logiciels a pris la parole«à un moment où les messages du groupe peuvent être brouillés par les concurrents et les médias»,déclare-t-on chez Microsoft France. Ce film de 30secondes, signé McCann-Erickson, l'agence-conseil en communication corporate du groupe aux États-Unis, a été diffusé en prime time sur la plupart des chaînes américaines jusqu'au 12avril. Aucune exploitation n'a été pour l'instant envisagée en dehors des États-Unis.«L'objet de cette prise de parole est d'affirmer la force d'innovation et de changement de Microsoft»,souligne-t-on au sein de la filiale française. Bill Gates, qui s'adresse directement aux téléspectateurs sur un fond de guitare acoustique, ne fait cependant aucune allusion à la décision de la cour fédérale. Pour conclure son intervention, il se contente de déclarer:«Maintenant, notre but est de créer la prochaine génération de logiciels, pour continuer à innover et à améliorer ce que nous pouvons faire pour vous en matière d'innovation. Le meilleur est encore à venir.»En fait, dès l'annonce faite par le juge Jackson, le groupe avait publié une pleine page dans les principaux journaux américains présentant une lettre ouverte à ses clients et partenaires signée Bill Gates et Steve Ballmer, chief executive officer du groupe. Une réponse directe et argumentée à la décision du juge Jackson. Mais la bataille est loin de s'achever. Si le juge souhaite rapidement (avant l'été) annoncer les mesures concrètes en application de sa condamnation, Microsoft pour sa part a décidé de faire appel. La Bourse et l'image du groupe n'ont pas fini de jouer au Yo-yo.

Envoyer par mail un article

Bill Gates monte au créneau

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies