Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DISTRIBUTION

Fnac.com: en attendant la télévision

21/04/2000

Dans l'attente d'une décision du CSA autorisant l'accès des sites de distributeurs à la TV, la Fnac recycle sur grand écran les premiers spots consacrés à son site.

«On aurait bien aimé être les premiers à passer à la télé!»Ce cri du coeur de Catherine Jamet, directrice des relations publiques de Fnac.com, le nouveau nom de baptême de la Fnac, serait presque touchant. Las! Le Conseil supérieur de l'audiovisuel, réuni mardi pour éplucher le dossier de l'accès des sites de distributeurs à la publicité télévisée, ne devait rendre son verdict que le 26avril au plus tôt. La Fnac va donc devoir se consoler en recyclant au cinéma les premiers spots imaginés pour son site Internet, fnac.com. Ce sera chose faite fin mai avec une campagne de grande ampleur, prévue pour s'étaler «plein parc» dans les salles françaises pendant quatre semaines.«Avec notre agence médias OMD, nous avons prévu de diffuser les films dans toutes les villes qui ont un niveau d'équipement en Internet suffisant», explique Stéphane Hardel, directeur commercial chez DDB, l'agence de «l'agitateur». La campagne se compose de deux spots de 40secondes, déclinés en une dizaine de formats de 10secondes. Dans une veine plutôt décoiffante, Jacques Audiard et son producteur Moto ont mis en scène un jeune homme, Paul, filmé en caméra subjective, qui ne cesse d'ouvrir la porte de son appartement pour répondre aux sollicitations de ses voisins: vieux rocker à la recherche d'informations sur l'une de ses idoles, grungettes en mal de billets pour le dernier concert qui «déchire» et autres importuns en quête de commandes de disques, livres, etc. Une voix off décrypte le tout: «Paul, il a fnac.com, et fnac.com, c'est la Fnac.com». La chute, quand Paul ouvre la porte sur une nouvelle (et jolie) voisine, en rajoute dans l'humour...

Ouverture à la vente de produits électroniques

La Fnac attend beaucoup de cette communication. Lancé en 1996 et relooké en novembre dernier, son site, qui enregistre 40000connections par jour, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 45MF. Le distributeur table, dans trois ans, sur une fourchette de 500 à 700MF. Limité pour l'instant à la vente de produits éditoriaux (livres, logiciels de jeux, disques, vidéos, CD-Rom), le site s'ouvrira début juin à la vente de produits électroniques (caméscopes, photo, informatique...). La quadrature du cercle consiste ici à ne pas déshabiller Pierre pour habiller... Paul.«Nous sommes une entreprise "click and mortar",souligne Catherine Jamet.L'une des activités ne doit pas supplanter l'autre. Nous ouvrons cette année onze Fnac, dont plus de la moitié à l'étranger. Nous allons ainsi nous installer dans deux nouveaux pays, la Suisse et l'Italie. Quant au commerce électronique, notre deuxième axe de développement, il s'inscrit dans le contexte plus large du groupe PPR et de son portail Mageos.»À la tête des activités multimédia de Pinault-Printemps-Redoute, on retrouve l'ancien Pdg de la Fnac, François-Henri Pinault, qui vient de passer la main à son numéro deux, Jean-Paul Giraud

Envoyer par mail un article

Fnac.com: en attendant la télévision

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.