Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

DANS LA RUE

05/05/2000

La campagne de D'Arcy pour la crème fraîche Babette, sortie en avril, a déclenché le haro d'associations féministes. Dans la rue, les réactions sont contrastées.

Éric Gontier, 28ans, assistant commercial Je connaissais la polémique avant de voir l'annonce. L'effet de surprise est ainsi atténué. C'est sûr, si je passe devant, ça me fait sourire, même si je trouve ça bêta. Mais je remarque qu'on montre toujours des femmes dans les publicités liées aux produits de cuisine. Christian Scarabin, 41ans, commerçant Les jeux de mots sont bien trouvés, même s'ils sont un peu gratuits. Mais l'annonce manque de fond : la crème fraîche est-elle bonne, pourquoi faut-t-il l'acheter plutôt qu'une autre? Claudine Blancpain, 32ans, institutrice Quand j'ai vu l'annonce pour la première fois, je l'ai lue et je me suis dit qu'il allait y avoir débat. Les publicitaires ont franchi la limite du politiquement correct. Mais l'affiche ne me choque pas, et ne me paraît pas vraiment macho. On retient la marque: la pub atteint son objectif. En revanche, le débat qui a suivi a fait du bruit pour rien. Clémentine Denis, 18 ans, lycéenne C'est limite: l'humour fait fin de banquet de mariage, et l'image de la femme n'en sort pas grandie. J'aurais aimé voir un homme. Peut-être que cela aurait été plus drôle et encore plus percutant!

Envoyer par mail un article

DANS LA RUE

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.